L’hôtel Bonaparte L’hôtel Shangri-La

L’hôtel Bonaparte L’hôtel Shangri-La

L’hôtel particulier du prince Roland Bonaparte sert aujourd’hui de cadre à l’hôtel Shangri-La, l’un des tous nouveaux palaces parisiens.

L'hôtel Shangri-La - La façade

L’hôtel Shangri-La – La façade

La résidence d’un prince Bonaparte

Le prince Roland Bonaparte (1858-1912) est le petit-fils de Lucien Bonaparte, frère de Napoléon Bonaparte. Le 18 novembre 1880, il épouse Marie-Félix Blanc, fille du richissime François Blanc, qui possède le casino de Monte-Carlo et la Société des bains de mer de Monaco.

Obligé de renoncer à la carrière militaire après la loi du 4 juin 1886, le prince voue sa vie à la géographie, à l’ethnologie et à la botanique, et fait de nombreux voyages d’étude au cours de sa vie.

L'hôtel Shangri-La - La salle à manger

L’hôtel Shangri-La – La salle à manger

Une demeure de collectionneur

Grâce à l’immense fortune de sa femme, il fait édifier en 1896 un vaste hôtel particulier sur l’avenue d’Iéna. L’architecte Ernest Janty conçoit une demeure dans un style Louis XIV très surchargé. Sur la façade, le décor sculpté est abondant : consoles représentant des têtes de lions et soutenant d’imposants balcons, atlantes et figures féminines.

A l’intérieur, le décor est opulant : le vestibule et le grand escalier d’honneur sont majestueux; les salons sont habillés de boiseries. Une collection d’objets napoléoniens et une bibliothèque scientifique de 150.000 volumes enrichissent la demeure.

La fille du prince, la psychanalyste Marie Bonaparte (1882-1962), et son époux, le prince Georges de Grèce, séjournent souvent à l’hôtel Bonaparte. Leurs enfants, le prince Pierre et la princesse Eugénie, y sont nés.

L'hôtel Shangri-La - L'escalier d'honneur

L’hôtel Shangri-La – L’escalier d’honneur

En 1925, l’hôtel est acheté par la Compagnie universelle du canal maritime de Suez. En 1929, l’architecte Michel Roux-Spitz est chargé d’agrandir l’hôtel. Plusieurs étages en gradins sont ajoutés, respectant le style de la construction.

Après avoir abrité le siège d’Ubifrance (l’agence française pour le développement international des entreprises), l’hôtel est vendu en 2005 au groupe hôtelier chinois Shangri-La.

Entièrement restauré et réaménage, l’hôtel Shangri-La ouvre en 2010. Il fait partie, avec le Mandarin Oriental, le Park Hyatt Paris Vendôme et le Royal Monceau Raffles Paris, des quatre palaces parisiens qui ont vu le jour récemment.

L'hôtel Shangri-La

L’hôtel Shangri-La

L’hôtel dispose de 65 chambres et 35 suites de luxe. La Suite Impériale occupe les anciens appartements du prince Roland Bonaparte. La Suite Shangri-La et la Suite Chaillot offrent une vue impressionnante sur la Tour Eiffel.

Pour l’architecte Michel Roux-Spitz, voir également l’ancien immeuble Ford, l’immeuble quai d’Orsay, l’immeuble avenue Henri Martin, l’immeuble rue de la Cité Universitaire, le bureau de Poste Paris-Bourse, le central des Chèques Postaux, l’immeuble de logements rue Guynemer.

Sources :
Crosnier Leconte (Marie-Laure), Guide du promeneur 16e arrondissement, Paris, Parigramme, 1995.
www.shangri-la.com

VISITES GUIDÉES