Immeuble de logements « Le paquebot »

Immeuble de logements « Le paquebot »

Cet immeuble d’habitation, construit dans le style « paquebot », est l’œuvre la plus célèbre de Pierre Patout.

Immeuble de logements « Le paquebot »

Immeuble de logements « Le paquebot »

L’architecte et décorateur Pierre Patout (1879-1965) s’est illustré entre les deux guerres par l’aménagement de plusieurs paquebots : l’ Ile-de-France, l’ Atlantique et le plus célèbre, le Normandie.

En 1934, Pierre Patout construit pour son propre compte un ensemble de logements de luxe sur le boulevard Brune. Surnommé le « paquebot », cet immeuble reste son œuvre la plus célèbre.

Tirant bénéfice d’une parcelle étroite (large seulement de 2,4 m à 10 m) et peu commode, l’architecte dessine un navire effilé dont la proue étroite est conçue en gradins. Il emprunte à l’architecture navale, qu’il connaît bien, son langage : les balcons-coursives imitent ceux d’un paquebot. Les duplex des derniers étages s’apparentent aux cheminées des transatlantiques.

Immeuble de logements « Le paquebot »

Immeuble de logements « Le paquebot »

Toute l’organisation du « navire » est rationnelle et s’exprime en façade : commerces au rez-de-chaussée, duplex au premier étage (fenêtres verticales),studios aux trois niveaux supérieurs (bandeaux de fenêtres horizontales) et duplex au sommet. Les circulations sont rejetées à l’arrière du bâtiment. L’allure de paquebot est renforcée par le revêtement de pierre claire.

L’architecte se réserve un somptueux logement pour lui-même : un triplex situé à la proue de l’immeuble.

A la fois moderne et influencé par l’Art déco, Patout s’affirme ici comme l’un des meilleurs représentants de la modernité classique.

le salon de l'appartement de Pierre Patout

le salon de l’appartement de Pierre Patout

Pour l’architecte Pierre Patout, voir également l’hôtel Mercedes, les logements rue du docteur Blanche, les galeries Lafayette, les logements rue Cathulle-Mendès.

Sources :
Lapierre (Eric), Guide d’Architecture Paris 1900-2008, Paris, Pavillon de l’Arsenal, 2008.
Martin (Hervé), Guide de l’architecture moderne à Paris, Paris, Alternatives, 2010.