Le Jeu de Paume

Le Jeu de Paume
Le Jeu de Paume

Le Jeu de Paume

Sous Napoléon III, un jeu de Paume est bâti en 1861 à l’extrémité nord-ouest du jardin des Tuileries, sur la terrasse dominant la place de la Concorde. Son pendant, une orangerie (devenue le musée de l’Orangerie), est bâti à la même époque à l’extrémité sud-ouest du jardin, sur la terrasse située face à la Seine. A partir de 1909, le bâtiment du Jeu de Paume est consacré à l’art, en coordination avec le musée du Louvre et le musée de l’Orangerie. En 1922, le musée du Luxembourg y constitue un musée indépendant riche de ses collections. De 1947 à 1986, le Jeu de Paume expose des toiles des peintres impressionnistes avant la création du musée d’Orsay.

La galerie nationale du Jeu de Paume

Réaménagée par l’architecte Antoine Stinco, la galerie rouvre en 1991 sous le nom de Galerie nationale du Jeu de Paume. D’abord dédiée à l’Art moderne et contemporain, la galerie se consacre à partir de 2004 à la photographie contemporaine, la vidéo, au cinéma expérimental et au documentaire d’essai.

Horaires d’ouverture : ouvert le mardi de 11h à 21h, et du mercredi au dimanche de 11h à 19h.

Pour l’architecte Antoine Stinco, voir également les logements Masséna, l’immeuble de bureaux avenue Daumesnil.

Sources :
Godoÿ (Philippe), Guide du promeneur 1er arrondissement, Paris, Parigramme, 1999.
Le Jeu de Paume

Adresse : 1 place de la Concorde

Métro : Place de la Concorde

Arrondissement : 1er

Téléphone : 01 47 03 12 50