La villa Planeix

La villa Planeix

Antonin Planex (1895-1949) est un peintre et sculpteur de monuments funéraires reconnu. En 1924, il commande à l’architecte Le Corbusier une villa pour son propre compte. Habituellement, celui-ci conçoit plutôt des villas librement placées dans l’espace. Ici, l’habitation est une maison urbaine alignée sur les façades des immeubles voisins. Le programme exigé par Planeix comprend deux logements à usage locatif au rez-de-chaussée afin de rentabiliser son investissement.

La villa Planeix

Le rez-de-chaussée est occupé par un garage central et deux logements ateliers avec mezzanine. Le premier étage accueille l’appartement du sculpteur tandis que l’atelier éclairé par des sheds occupe le deuxième étage. Fidèle à ses principes, Le Corbusier couronne l’édifice par un toit-terrasse : la vue plonge sur la ville et sur le jardin placé à l’arrière.

Dans les années 1920, Le Corbusier a d’abord commencé sa carrière par la conception de villas cubistes. Celle-ci n’échappe pas à la règle avec ses formes géométriques pures. Un bow-window est placé au milieu de la façade; il supporte le balcon de l’atelier du 2e étage. A l’arrière, le séjour est entièrement vitré et ouvre sur un très beau jardin plongeant sur la Petite Ceinture. Cette villa respecte quatre des cinq points de l’architecture moderne édictés par Le Corbusier : plan libre, façade libre, fenêtres en bandeau, toit-terrasse. En revanche, au rez-de-chaussée, la construction sur pilotis a été sacrifiée au profit des deux ateliers locatifs. A proximité, vous pouvez également découvrir l’impressionnante caserne de pompiers Massena.

La villa Planeix

Pour l’architecte Le Corbusier, voir également les villas La Roche et Jeanneret, la Cité-refuge de l’Armée du Salut, la maison-atelier Ozenfant, l’immeuble Molitor, le pavillon suisse, le dortoir du Palais du Peuple.

Sources :
Langlois (Gilles-Antoine), Guide du promeneur 13e arrondissement, Gilles-Antoine Langlois, Parigramme, 1996.
Quinton (Maryse), Maisons d’architectes à Paris, Paris, Editions de La Martinière, 2010.

Adresse : 24 bis boulevard Massena

Métro : Maryse Bastié (T3a)

Arrondissement : 13e

Téléphone :