L’hôpital Saint-Antoine

L’hôpital Saint-Antoine

L’hôpital Saint-Antoine : le pavillon de l’Horloge

L’abbaye Saint-Antoine-des-Champs

L’abbaye Saint-Antoine-des-Champs est fondée au début du XIIIe siècle à la même époque que l’abbaye de Port-Royal. D’obédience cistercienne, cette abbaye de femmes est dirigée par une mère abbesse. Son église est dédiée à Saint-Antoine. donnant son nom au faubourg Saint-Antoine. En 1233, Saint-Louis consacre l’église et érige le lieu en abbaye royale. Au XVe siècle, l’abbaye obtient un privilège qui va changer le destin du faubourg Saint-Antoine : les artisans y sont affranchis de la tutelle des corporations et n’ont plus de taxes à payer. Autour de l’abbaye, les artisans ébénistes s’installent et vont faire la réputation prestigieuse du faubourg.

De l’abbaye, il ne subsiste qu’un grand corps de logis construit en 1767 par Claude-Martin Goupy, d’après les dessins de l’architecte Samson-Nicolas Lenoir dit le Romain. Appelé « Pavillon de l’Horloge », il est bâti dans le style classique. L’avant-corps central est percé par trois arcades à usage de passage. Sur la façade sud, la corniche à modillons est surmontée d’un fronton triangulaire sculpté d’un écu armorié et de guirlandes de feuillages. La façade nord est décorée d’une corniche à denticules.

L’hôpital Saint-Antoine

L’hôpital Saint-Antoine

Déclarée bien national en 1791, l’abbaye est transformée en hospice et l’église est abattue en 1796. En 1795, elle prend le nom d’hôpital Saint-Antoine. L’architecte Nicolas-Marie Clavareau complète le bâtiment de l’Horloge par deux ailes symétriques dans le même style. En 1905, le pavillon d’entrée de l’hôpital est construit par l’architecte François Renaud dans un style classique proche du pavillon de l’horloge. L’hôpital Saint-Antoine n’a cessé de s’agrandir au XIXe et XXe siècle. Le centre hospitalier universitaire (1963) est une construction intéressante de Jean Wogensky et Jean Paitre, tous deux grands admirateurs de l’œuvre de Le Corbusier. Saint-Antoine est aujourd’hui l’un des principaux hôpitaux parisiens.

Pour l’architecte Samson-Nicolas Lenoir dit le Romain, voir également l’hôtel Benoist de Saint-Paulle, l’hôtel de Sechtré, la place d’Aligre et le marché Beauvau, le théâtre de la porte Saint-Martin.

Sources :
Chadych Danielle), Guide du promeneur 12e arrondissement, Paris, Parigramme, 1995.
Guide du patrimoine Paris, sous la direction de Jean-Marie Pérouse de Montclos, Paris, Hachette, 1994.

Adresse : 184 rue du Faubourg Saint-Antoine

Métro : Faidherbe-Chaligny

Arrondissement : 12e

Téléphone : 01 49 28 20 00