Bureaux de LVMH
Les Grands Magasins
de la Belle Jardinière

Bureaux de LVMH Les Grands Magasins de la Belle Jardinière
La Belle Jardinière

La Belle Jardinière

Pierre Parissot, mercier sur l’île de la Cité, ouvre en 1824 un commerce de vêtements confectionnés, appelé « A la belle Jardinière «. Les vêtements sont vendus à prix fixe. En 1864, l’enseigne est expropriée pour construire l’Hôtel-Dieu. Un grand magasin est bâti par l’architecte Henri Blondel entre 1866 et 1867 sur le quai de la Mégisserie. Le projet comprend un vaisseau central éclairé par une verrière autour duquel se déploient les galeries des étages. Après 1878, le magasin est constitué de deux vaisseaux centraux mitoyens.

Les Grands Magasins de la Belle Jardinière

Les Grands Magasins de la Belle Jardinière

Parallèlement, l’activité rencontre un franc succès. L’entreprise est à l’origine des premières succursales fonctionnant en franchise. Elle compte 190 points de vente en 1840 et 322 dans les années 1860. Cédée aux frères Willot, « A la belle Jardinière » est finalement vendue en 1972. La vente de l’immeuble du Pont-Neuf offre aux investisseurs une belle plus-value immobilière. Le bâtiment a été racheté par le groupe LVMH. Il est aujourd’hui occupé par les enseignes Conforama, Darty et Habitat en rez-de-chaussée, et par les bureaux de Louis Vuitton aux étages. Aux lettres « BJ » pour Belle Jardinière visibles à plusieurs angles de l’immeuble sont venues s’ajouter sur le fronton de la façade les initiales « LV » pour Louis Vuitton.

Pour l’architecte Henri Blondel, voir également la halle aux blés-La Bourse du Commerce, l’Hôtel Continental.

Source :
Guide du patrimoine Paris, sous la direction de Jean-Marie Pérouse de Montclos, Hachette, 1994.

Adresse : Rue du Pont-Neuf et quai de la Mégisserie

Métro : Pont-Neuf

Arrondissement : 1er

Téléphone :