Logements sociaux Rue Françoise Dolto

Logements sociaux Rue Françoise Dolto

En 2007, les architectes Aldric Beckmann et Françoise N’Thépé livrent cet étonnant immeuble de logements sociaux, à la fois sculptural et minimaliste.

Logements sociaux rue Françoise Dolto

Logements sociaux rue Françoise Dolto

La découverte de cet immeuble d’habitation laisse rarement indifférent le piéton. L’édifice intrigue, étonne, fascine ou laisse perplexe : couleur étrange, volumes suspendus dans le vide, végétation suspendue, perception des étages brouillée… c’est un des projets les plus singuliers de la ZAC Rive Gauche.

Les architectes Aldric Beckmann et Françoise N’Thépé livrent en 2007 ce très beau projet, fruit d’une réflexion sur la ville de « l’Age 3 ». Les volumes, simples et sculpturaux, s’imposent par leur masse puissante, renforcée par les volumes en porte-à-faux et l’usage d’un béton autoplaçant teinté dans la masseaux tonalités marron doré. Un « ruban » métallique de couleur dorée, jouant avec la lumière, unit les différents volumes.

Logements sociaux - Vue de la rue Elsa Morante

Logements sociaux – Vue de la rue Elsa Morante

Proscrivant l’ornement, les architectes ont réussi à créer des façades vivantes et animées : le rythme des ouvertures est inattendu, la perception des niveaux d’habitation est volontairement brouillée. Et dans la ville contemporaine, la nature omniprésente pousse dorénavant en hauteur, avec une végétation foisonnante qui déborde des terrasses.

Avec ses grandes surfaces vitrées, le rez-de-chaussée de l’immeuble est volontairement immatériel. A l’intérieur des appartements, les ouvertures offrent des cadrages précis, proches ou lointains : elles multiplient les vues sur l’Est parisien.

Logements sociaux - Vue de la rue Elsa Morante

Logements sociaux – Vue de la rue Elsa Morante

Pour l’agence Beckmann et N’thépé, voir également la maison individuelle rue de Nice, l’hôtel Parister, les logements rue Léon Frot.

Source :
www.b-nt.biz

VISITES GUIDÉES