Logements pour postiers
rue de l’Ourcq

Logements pour postiers rue de l’Ourcq

Logements pour postiers, rue de l'Ourcq

Logements pour postiers, rue de l’Ourcq ©Philippe Gazeau 

Dans ces 26 logements pour postiers livrés en 1993, l’architecte Philippe Gazeau porte ici un regard intéressant sur le tissu faubourien parisien. Sur une parcelle étroite et allongée (14m sur 50m), il crée une grande faille centrale de 3,5m et « apporte de la rue dans la parcelle ». Depuis la rue, le visiteur est invité à appréhender la profondeur de la parcelle. La notion de parcours architectural retrouve ici tout son sens. L’escalier ouvert est ponctué de grandes loggias-paliers reliant les deux volumes. Différents points de vue sur la ville se déroulent au fil du parcours.

Philippe Gazeau est un adepte de la couleur noire qui « joue très subtilement avec la lumière ». La brique sombre met en valeur le bois du caillebotis des loggias et les volets roulants en aluminium. Le choix de la brique et du métal fait référence au passé industriel du quartier. A l’intérieur, les logements sont atypiques compte tenu de l’étroitesse des deux bâtiments. Cet immeuble de 26 logements pour postiers a été primé par une mention à l’équerre d’Argent.

Pour l’architecte Philippe Gazeau, voir également le centre sportif Léon Biancotto, les logements quai François Mauriac, l’Ecole Normale Supérieure, la crèche rue d’Hauteville, l’immeuble de bureaux quai de Loire, le nouveau pôle Mère-Enfant Laennec.

Sources :
Lapierre (Eric), Guide d’architecture Paris 1900-2008, Paris, Pavillon de l’Arsenal, 2008.
Martin (Hervé), Guide de l’architecture moderne à Paris, Paris, Alternatives, 2010

Adresse : 46 rue de l’Ourcq

Métro : Crimée ou Ourcq

Arrondissement : 19e

Téléphone :