Le Passage Choiseul

Le Passage Choiseul

Ouvert en 1827, le Passage Choiseul est le plus long des passages parisiens.

Le Passage Choiseul - L'entrée Nord : elle faisait partie de l'ancien hôtel de Gesvres

Le Passage Choiseul – L’entrée Nord : elle faisait partie de l’ancien hôtel de Gesvres

Le Passage Choiseul est le fruit d’un placement spéculatif de la banque Mallet, l’une des plus importantes banques privées parisiennes installée à Paris depuis le XVIIIe siècle. Le siège de la Loterie royale, les hôtels de Lionne, de Gesvres et de Langlée sont rasés pour permettre la construction du passage.

Toutefois, l’entrée Nord du passage ainsi qu’un corps de logis perperdiculaire au passage sont des éléments conservé de l’hôtel de Gesvres, bâti au XVIIe siècle.

Le Passage Choiseul

Le Passage Choiseul

Dessiné par François Mazois, le passage est construit entre 1825 et 1827 dans le prolongement de la rue de Choiseul, dont il prend le nom. D’une longueur de 190m, c’est le plus long passage parisien. Il se compose d’une succession de maisons à quatre niveaux toutes identiques. Le rez-de-chaussée et l’entresol sont surmontés d’arcades et abritent des boutiques. Les étages, situés au-dessus de la verrière, sont résidentiels. Les marquises situées aux entrées nord et sud, ainsi que les verrières ont été remplacées en 2012.

Le minuscule passage Sainte-Anne à l'abandon

Le minuscule passage Sainte-Anne à l’abandon

Le passage Choiseul communique directement avec le théâtre Comte, qui deviendra le théâtre des Bouffes-Parisiens. Par une sortie donnant sur la rue Dalayrac, il est voisin de l’ancienne salle de l’Opéra Comique, devenue la salle Ventadour. Le passage Choiseul communique également avec la rue Sainte-Anne par le pittoresque passage Sainte-Anne.

Horaires d’ouverture : ouvert du lundi au samedi de 8h à 20h.

L’histoire et l’architecture du Passage Choiseul sont détaillées dans la visite guidée des Passages Couverts.

Sources :
– Guide du promeneur 2e arrondissement, Dominique Leborgne, Parigramme, 1995.
– Le nouveau guide des passages de Paris, Patrice de Moncan, Editions du Mécène, 2011.