La Maison de l’Architecture
Le couvent des Récollets

La Maison de l’Architecture Le couvent des Récollets

Le couvent des Récollets : l’ancien cloître

Les récollets, un ordre mineur des franciscains

Les récollets sont issus d’une réforme de l’ordre des franciscains survenue à la fin du XVe siècle. Le roi Henri IV leur donne en 1604 l’autorisation de s’installer tout à côté de l’église Saint-Laurent. L’ordre est alors très strict : les moines doivent vivre dans une grande pauvreté. Ils sont habillés d’une robe de bure et chaussés de sandales à semelle de bois. Le couvent est à son apogée au tout début du XVIIIe siècle avec 200 moines qui y vivent. Puis, avec le relâchement des mœurs, il ne cesse de décliner. Au moment de la Révolution, il ne compte plus qu’une trentaine de moines.

Le couvent des Récollets : la chapelle © centre-les-recollets

Des bâtiments monastiques des XVIIe et XVIIIe siècles

La première pierre du couvent est posée en 1619. Les bâtiments s’organisent autour du cloître dont il subsiste aujourd’hui deux des quatre galeries. Sa simplicité illustre la rigueur de cet ordre religieux. De ces bâtiments, seule une aile est parvenue jusqu’à nous. Elle abritait dans sa partie Nord le dortoir des moines et dans sa partie Sud la bibliothèque. Cette bibliothèque était très réputée : elle contenait 30.000 volumes, 38 portraits de papes et grands religieux ainsi que les deux globes terrestres de Coronelli. Bien visible depuis le square Villemin, cette aile en pierre de taille datant de la seconde moitié du XVIIIe siècle illustre la sobriété d’un bâtiment monastique. Un avant-corps central surmonté d’un fronton à décor de feuilles de chêne égaye la longue façade. A l’intérieur, le grand escalier doté d’une rampe en fer forgé a été conservé. Donnant sur la rue du faubourg Saint-Martin, la chapelle du couvent subsiste. Toutefois, sa nef est amputée de moitié au tout début du XIXe siècle. A cette époque, on plaque à l’avant une nouvelle façade néo-classique.

 

Le couvent des Récollets : le magnifique bâtiment du XVIIIe siècle qui abritait le dortoir des moines et la bibliothèque

Du spirituel à la santé

Pendant la Révolution française, le couvent est réquisitionné. Il devient une caserne de grenadiers puis abrite un atelier de filature jusqu’en 1794. Transformé en hospice pour vieillards, il prend en 1802 le nom d’hospice des Incurables-Hommes. A partir de 1861, les récollets sont transformés en hôpital militaire sous le nom d’hôpital Saint-Martin, puis hôpital Villemin. Le portail de l’hôpital est d’ailleurs conservé rue des Récollets à l’entrée du square. Après 1968, le couvent accueille l’Ecole d’Architecture de Paris-Villemin (UP1). Dans les années 1990, il devient un squat d’artistes célèbre, «Les Anges des Récollets ».

Le couvent des Récollets : le jardin du café A © centre-les-recollets

Des bâtiments entièrement réhabilités

Après un incendie, la Ville de Paris décide de réhabiliter le couvent. Achevés en 2003, les travaux sont confiés à l’agence d’architecture Robert et Reichen & Associés. Le nouveau programme comprend :
. La Maison de l’Architecture  : elle occupe la chapelle, l’ancienne bibliothèque et les combles.
. Les Récollets : une résidence para-hôtelière destinée aux chercheurs et artistes et écrivains étrangers. Elle est composée de 80 logements, ateliers, ateliers-logements, bureaux logements.
. L’association 4D : Dossiers et Débats pour le Développement Durable.

La Maison de l’Architecture regroupe plusieurs entités : l’Ordre des architectes d’Ile-de-France, l’association «la Maison de l’architecture Ile-de-France», le Pôle régional de formation Environnement, Ville & Architecture en Île-de-France, le Collège national des experts architectes français et le Café A.

Un jardin caché à découvrir

Le café A donne sur un grand jardin planté invisible de la rue. L’extérieur (forcément très convoité) est merveilleux aux beaux jours et ferme à 23h. Bien connu des habitants du quartier, c’est un lieu arty où l’on vient pour boire un verre, se restaurer, bruncher. Ouvert du mardi au samedi de 10h à 2h, dimanche et lundi de 10h à 17h.

Pour l’agence Robert et Reichen & Associés, voir également la Grande Halle de la Villette, le Pavillon de l’Arsenal, le siège social de la Croix-Rouge Française.

Sources :
Duclert (Ariane), Guide du promeneur 10e arrondissement, Paris, Parigramme, 1996.
Guide du patrimoine Paris, sous la direction de Jean-Marie Pérouse de Montclos, Paris, Hachette 1994.
Maison de l’Architecture
Ordre des architectes d’Ile-de-France

Adresse : 148 rue du faubourg Saint-Martin

Métro : Gare de l'Est

Arrondissement : 10e

Téléphone :