Le château des Brouillards

Le château des Brouillards
Le château des Brouillards : l'entrée rue Girardon

Le château des Brouillards : l’entrée rue Girardon

Le château des Brouillards tire son nom de la brume formée par la vapeur d’eau qui s’élevait de la fontaine du But, située à l’angle de la rue Girardon et de la rue de l’Abreuvoir.

En 1772, un avocat au Parlement de Paris, M. Legrand-Ducampjean, fait l’acquisition d’un ancien moulin en ruine situé sur un terrain de 7 000 m2. A la place, il fait bâtir une maison de plaisance. Cette folie comprend 2 niveaux, couronnée au niveau du comble par un fronton triangulaire. Des communs sont construits au nord.

Le château des Brouillards vu de l'allée des Brouillards

Le château des Brouillards vu de l’allée des Brouillards

Vers 1890, le château des brouillards, abandonné, est quasiment en ruine faute d’entretien. Il est alors « squatté » par des artistes démunis qui y trouvent refuge : Steinlein, Poulbot, Duchamp-Villon, van Dongen. Dans l’ancien parc, une population marginale et misérable s’abrite dans des habitations de fortune. Cette partie de Montmartre n’est pas encore urbanisée et prend le nom de « maquis ». Les peintres Félix Ziem et Amadeo Modigliani y ont leur atelier.

En 1920, le notaire Victor Perrot rachète la maison, menacée de destruction au moment du percement de l’avenue Junot. Elle est en quasi état de ruine. La propriété est coupée en deux : Perrot conserve la partie située sur la rue Girardon et revend la partie donnant sur l’allée des Brouillards.

Le château des Brouillards vu de la place des Quatre-Frères-Casadesus

Le château des Brouillards vu de la place des Quatre-Frères-Casadesus

Les façades du château des Brouillards ont été complètement remaniées à la fin du XVIIIe siècle ou au début du XIXe siècle. A l’intérieur est conservé l’escalier du XVIIIe siècle. Bien visible, la façade nord donne sur l’allée des Brouillards.

Le château des Brouillards

Le château des Brouillards

Source :
Chadych (Danielle) et Leborgne (Dominique), Guide du promeneur 18e arrondissement, Paris, Parigramme, 1996.

Adresse : allée des brouillards

Métro : Lamarck-Clignancourt

Arrondissement : 18e

Téléphone :