La villa Seurat

La villa Seurat
La villa Seurat

La villa Seurat

La villa Seurat est un lieu assez unique dans Paris puisque cette petite rue pavée a été conçue comme une cité d’artistes. Entre 1924 et 1926, maison-ateliers et hôtels particuliers vont être construits pour la plupart dans le style de l’architecture moderne.

L’architecte André Lurçat (1894-1970) réalise un grand nombre de ces maisons-ateliers : les n°1,3,4,5,8,9 et 11. Grâce à son frère Jean, artiste créateur de tapisseries, André Lurçat obtient des commandes d’artistes qui souhaitent s’y installer.

La villa Seurat : la maison-atelier de Jean Lurçat (n°4)

La villa Seurat : la maison-atelier de Jean Lurçat (n°4)

Le succès de cette opération immobilière, outre le prix bon marché des terrains, réside dans la proximité de ce faubourg avec le quartier Montparnasse, bouillonnant culturellement entre les deux guerres.

La villa Seurat : la maison-atelier de Jean Lurçat (n°4)

La villa Seurat : la maison-atelier de Jean Lurçat (n°4) ©fondation Jean et Simone Lurçat

La première maison réalisée est celle du n°4 en 1925. Cette maison-atelier est réalisée par André Lurçat pour son frère Jean Lurçat. Elle possède plusieurs attributs de l’architecture moderne : toit-terrasse, fenêtres d’angle, grandes verrières, volumes simples, absence d’éléments décoratifs.

La villa Seurat : la maison Townshend au n°1

La villa Seurat : la maison Townshend au n°1

Au n°1, cette maison est construite en 1926 par André Lurçat pour l’écrivain Frank Townshend.

La villa Seurat au n°1bis, la maison du sculpteur Robert Couturier

La villa Seurat au n°1bis, la maison du sculpteur Robert Couturier

Au n°1bis, l’architecte Jean-Charles Moreux, plutôt classique dans ses réalisations, a dessiné la maison du sculpteur Robert Couturier dans un style épuré.

La villa Seurat : maison-ateliers des peintre Gromaire et Goerg

La villa Seurat : maison-ateliers des peintre Gromaire et Goerg

Aux n°3 et 3bis, la façade courbe des ateliers des peintres Marcel Gromaire et Edouard Goerg s’inspire du salon-galerie de la villa La Roche dessinée peu de temps avant par Le Corbusier.

Au n°5, André Lurçat conçut cette maison-atelier pour le peintre Pierre Bertrand. Le n°6 est également attribué à Lurçat et destiné au sculpteur et céramiste Emile Just Bachelet.

La villa Seurat : l'atelier de Chana Orloff

La villa Seurat : l’atelier de Chana Orloff

Au n°7bis, la maison-atelier de la sculptrice Chana Orloff est le seul édifice de la villa réalisé par l’architecte Auguste Perret.

La villa Seurat : au n°8, la maison de Mademoiselle Quillet

La villa Seurat : au n°8, la maison de Mademoiselle Quillet

Au n°8, la vaste maison de Mademoiselle Quillé, dessiné par Lurçat, irradie la villa Seurat avec la chaleur de sa couleur jaune.

La villa Seurat : N°9-11, les ateliers de madame Bertrand et du sculpteur Hugler

La villa Seurat : N°9-11, les ateliers de madame Bertrand et du sculpteur Hugler

Aux n°9-11, cette maison abrite les ateliers de madame Bertrand et du sculpteur Hugler.

Au n°18 vécut l’écrivain américain Henri Miller à partir de 1936. Il y écrivit Tropique du cancer. Anaïs Nin, amie de Miller et elle-même écrivain, y vécut également.

La villa Seurat : maison-atelier du n°15

La villa Seurat : maison-atelier du n°15

Plus tardive, la maison-atelier en verre et métal du n°15 a été réalisée en 1963 par les architectes Maillard et Ducamp.

La villa Seurat

La villa Seurat

Pour l’architecte André Lurçat, voir également la villa Guggenbühl.

Pour l’architecte Auguste Perret, voir également l’immeuble d’habitation rue Franklin, le théâtre des Champs-Elysées, l’immeuble d’habitation rue Raynouard, la salle Cortot, le Mobilier national, le Conseil économique et social, le bâtiment de la Marine.

Source :
Lapierre (Eric), Guide d’architecture Paris 1900-2008, Paris, Pavillon de l’Arsenal, 2008.

Adresse : 101 rue de la Tombe-Issoire

Métro : Alésia

Arrondissement : 14e

Téléphone :