La pyramide du Louvre

La pyramide du Louvre
La pyramide du Louvre

La pyramide du Louvre

Sous l’impulsion du président François Mitterrand, il est décidé de dédier l’ensemble du palais du Louvre au musée du Louvre. Le Ministère des Finances, occupant l’aile Richelieu du palais située sur la rue de Rivoli, déménage dans le nouveau Ministère du Budget, de l’Economie et des Finances construit à Bercy. En récupérant l’aile Richelieu, le musée du Louvre passe de 60.000 m2 à 160.000 m2. Il devient le deuxième plus grand musée au monde après le musée de l’Ermitage à Saint-Pétersbourg.

Une nouvelle entrée dans la cour Napoléon III doit permettre d’accéder plus facilement à l’ensemble du musée et de distribuer ses différentes ailes. L’architecte sino-américain Ieoh Ming Pei imagine une pyramide de verre et de métal s’élevant à 21,64m de hauteur sur une base carrée de 35,42m. Elle est composée d’une armature en métal, et de 603 losanges et 70 triangles de verre feuilleté. C’est à la fois un signal visuel sur la grande cour Napoléon et c’est un puits de lumière qui éclaire le hall en sous-sol.

La pyramide du Louvre et la cour Napoléon

La pyramide est construite à partir de 1983 et est achevée en 1989. Une vive polémique fait rage au moment de sa construction car ce projet audacieux et futuriste mécontente les milieux conservateurs, très attachés au respect de ce site patrimonial. Aujourd’hui, la pyramide fait l’unanimité, même si elle condamne les visiteurs à attendre souvent sous la pluie pour y accéder. Elle est particulièrement belle lorsqu’elle est éclairée le soir.

Outre la « grande » pyramide du Louvre, trois mini-pyramides entourent celle-ci. La pyramide inversée, placée au centre de la place du Carrousel, éclaire le Carrousel du Louvre, la galerie commerciale située en sous-sol.

Source :
Martin (Hervé), Guide de l’Architecture Moderne à Paris, Paris, Alternatives, 2010.

Adresse : Cour Napoléon III

Métro : Palais-Royal

Arrondissement : 1er

Téléphone :