La Maison Moreau

La Maison Moreau

La Maison Moreau

La Maison Moreau

Située à l’écart des circuits touristiques, cette petite place triangulaire est charmante. Son nom l’est beaucoup moins puisque l’estrapade est un supplice consistant à attacher les bras du supplicié à des cordes, à le suspendre à un Gibet puis à le faire tomber brusquement sans toucher terre : cela provoquait une dislocation des épaules et des douleurs horribles. L’estrapade fut pratiquée pendant l’inquisition et appliquée aux soldats déserteurs. Elle fut abolie par Louis XVI en 1776.

A l’emplacement de cet immeuble se dressaient une maison et un jeu de paume, « le Grand Braque ». En 1775-1776, le maître charpentier Sylvain Moreau les fait démolir pour construire un bel immeuble de rapport.

Les façades sont de style néoclassique : au-dessus d’une rez-de-chaussée entresolé à refends s’élèvent trois niveaux de hauteurs décroissantes et un quatrième étage traité en attique. Les bais sont ornées de tables sculptées en saillie, de consoles en volute et de garde-corps dotés de ferronneries géométriques. Les initiales SM du constructeur sont toujours présentes sur la grille de l’imposte de la porte, sur la façade donnant rue de l’Estrapade.

Source :
Gady (Alexandre), La Montagne Sainte-Geneviève et le Quartier Latin, Paris, Hoëbeke, 1998.
Mignot (Claude), Grammaire des immeubles parisiens, Paris, Parigramme, 2004.

Adresse : Place de l'estrapade

Métro : Luxembourg (RER B)

Arrondissement : 5e

Téléphone :