La Maison Moreau

La Maison Moreau

Construit en 1776 par le maître charpentier Sylvain Moreau, cet immeuble de rapport est un bel exemple d’architecture néoclassique.

La Maison Moreau

La Maison Moreau

Située à l’écart des circuits touristiques, cette petite place triangulaire est charmante. Son nom l’est beaucoup moins puisque l’estrapade est un supplice consistant à attacher les bras du supplicié à des cordes, à le suspendre à un Gibet puis à le faire tomber brusquement sans toucher terre : cela provoquait une dislocation des épaules et des douleurs horribles. L’estrapade fut pratiquée pendant l’inquisition et appliquée aux soldats déserteurs. Elle fut abolie par Louis XVI en 1776.

A l’emplacement de cet immeuble se dressaient une maison et un jeu de paume, « le Grand Braque ». En 1775-1776, le maître charpentier Sylvain Moreau les fait démolir pour construire un bel immeuble de rapport.

Les façades sont de style néoclassique : au-dessus d’une rez-de-chaussée entresolé à refends s’élèvent trois niveaux de hauteurs décroissantes et un quatrième étage traité en attique. Les bais sont ornées de tables sculptées en saillie, de consoles en volute et de garde-corps dotés de ferronneries géométriques.

Les initiales SM du constructeur sont toujours présentes sur la grille de l’imposte de la porte, sur la façade donnant rue de l’Estrapade.

Source :
Gady (Alexandre), La Montagne Sainte-Geneviève et le Quartier Latin, Paris, Hoëbeke, 1998.
Mignot (Claude), Grammaire des immeubles parisiens, Paris, Parigramme, 2004.

VISITES GUIDÉES