La maison des Trois Chapelets

La maison des Trois Chapelets

La maison des Trois Chapelets : la façade sur rue

La maison des Trois Chapelets : la façade sur rue

L’architecte Claude-Louis Daviler (mort en 1764) est l’un des maîtres du style rocaille en vogue sous le règne de Louis XV.

En 1749, il reconstruit un immeuble à la place de la maison des trois Chapelets qui portait cette enseigne. Le maître d’ouvrage est la veuve de Nicolas Simonnet, l’un de ses confrères. Selon l’Almanach royal, Daviler résida plusieurs années dans cette maison.

Située face à la rue Git-le-cœur, la maison présente une façade sur rue axée sur une travée centrale richement décorée. Encadrée de refends en bandes verticales, elle est dotée au 1er étage d’un magnifique balcon rocaille reposant sur des consoles en forme de volutes. Une tête de femme sculptée habille la clef de la baie en plein cintre.

la maison des Trois Chapelets : le balcon rocaille

la maison des Trois Chapelets : le balcon rocaille

Des arcades embrassant le rez-de-chaussée et l’entresol abritent des boutiques tandis que la porte cochère est située au centre.

Au fond de la charmante cour se dresse un second bâtiment dont la façade semble avoir été refaite à la fin du XVIIIe siècle.

Pour L’architecte Claude-Louis Daviler, voir également le couvent des bénédictins anglais.

Sources :
Gallet (Michel), Les architectes parisiens du XVIIIe siècle, Paris, Mengès, 1995.
Leborgne (Dominique), Saint-Germain des Prés et son faubourg, évolution d’un paysage urbain, Paris, Parigramme, 2005.

La maison des Trois Chapelets : le bâtiment situé en fond de cour

La maison des Trois Chapelets : le bâtiment situé en fond de cour

Adresse : 27 rue Saint-André des Arts

Métro : 27 rue Saint-André des Arts – M° Saint-Michel

Arrondissement : 6e

Téléphone :

VISITES GUIDÉES