La forteresse de la Bastille
(démolie)

La forteresse de la Bastille (démolie)
La prise de la Bastille le 14 juillet 1789

La prise de la Bastille le 14 juillet 1789

La forteresse de la Bastille est construite à partir de 1370 sous le règne de Charles V. Elle est conçue pour servir de retranchement au roi : elle est en effet située entre l’hôtel Saint-Pol (résidence royale) et le château de Vincennes, nouvelle capitale administrative. Elle sert à la fois de sas, de caserne, d’arsenal et de coffre-fort. La forteresse est composée de 8 tours reliées par de hauts murs. Un large fossé en eau l’entoure et elle possède 4 portes. D’une efficacité médiocre, elle est souvent prise par les ennemis notamment les anglais. Le 2 juillet 1652, Melle de Montpensier (la Grande Demoiselle) fait tirer les canons de la Bastille sur les troupes royales durant la Fronde.

A l’initiative du cardinal de Richelieu, la forteresse est transformée en prison d’Etat. Grâce aux lettres de cachet du roi, on peut y être « embastillé » sans jugement. Plutôt confortable, la prison accueille les personnes de qualité (nobles et grands bourgeois) emprisonnées. Le célèbre marquis de Sade y est enfermé pendant plusieurs années. Les lettres de cachet sont supprimées en 1785 mais la forteresse reste dans l’imaginaire populaire comme le lieu des supplices et une menace constante.

La forteresse de la Bastille © Roger-Viollet

L’événement majeur qui va précipiter sa destruction a lieu le 14 juillet 1789 : le peuple parisien assiège et prend la Bastille pour s’y approvisionner en poudre. Seuls 7 prisonniers y sont encore enfermés. Le gouverneur de la Bastille Bernard-René Jordan de Launay et plusieurs officiers sont massacrés; leur tête est exhibée au bout d’une pique. Démolie dès les jours suivants, la forteresse va servir à construire le pont de la Concorde en utilisant ses pierres de taille.

Symbole de la Révolution française, le jour-anniversaire de la prise de la Bastille, le 14 juillet, est devenu la fête nationale française. Aujourd’hui, vous pouvez identifier l’emplacement de l’ancienne forteresse grâce à un marquage au sol à l’angle du boulevard Henri IV, des rues Saint-Antoine et Jacques Cœur.

Sources :
Michel (Denis) et Renou (Dominique), Guide du Promeneur 11e arrondissement, Paris, Parigramme, 1993.
Dictionnaire historique de Paris, Paris, Le Livre de Poche, 2013.
Guide du patrimoine Paris, sous la direction de Jean-Marie Pérouse de Montclos, Paris, Hachette, 1994

Adresse : Place de la Bastille

Métro : Bastille

Arrondissement : 11e

Téléphone :