La Cité de Trévise

La Cité de Trévise

Paisible et arborée, la cité de Trévise évoque l’ambiance des squares londoniens.

La Cité de Trévise

La Cité de Trévise

Un bel ensemble architectural de style néo-Renaissance

A partir de 1840, la cité de Trévise est construite pour accueillir des familles bourgeoises. A l’époque, elle est fermée par des grilles à ses deux extrémités, rue Bleue et rue Richer.

Bâtie sous le règne de Louis-Philippe, son style s’inspire en partie de la Renaissance, notamment dans les chambranles moulurées des fenêtres. Les ouvertures cintrées et murs à refends de certains immeubles sont des références au néo-classicisme.

La Cité de Trévise

La Cité de Trévise

Un square paisible et arboré

Dans le petit square à l’anglaise situé au milieu de la cité, des érables sycomores ont été plantés. Une fontaine est ornée de trois nymphes se tenant par la main. Elle serait inspirée du travail du sculpteur Germain Pilon. L’été, le calme étonnant qui règne dans la cité est à peine troublé par l’eau qui s’écoule de la fontaine. C’est un lieu resté confidentiel, propice à l’évasion.

La Cité de Trévise

La Cité de Trévise

Source :
– Guide du promeneur Paris 9e arrondissement, Maryse Goldemberg, Parigramme, 1997.