La Cigale

La Cigale

La Cigale est une célèbre salle de spectacle construite en 1887.

La Cigale - Façade dans les années 1900

La Cigale – Façade dans les années 1900

En 1822, une fille galante, surnommée « la Belle en cuisse » crée le bal de la Boule-Blanche ». En 1865, les frères Edmond et Jules de Goncourt y situent un épisode de leur roman Germinie Lacerteux.

A cet emplacement est édifiée en 1887 une salle de concert d’environ 1.000 places, baptisée la Cigale. En 1894, la salle est refaite par l’architecte Henri Grandpierre; le plafond du théâtre à l’italienne est peint par Léon-Adolphe Willette.

En 1905, Raphaël Flateau reprend le théâtre. De nombreux chanteurs et comédiens vont y donner des spectacles : Mistinguett, Maurice Chevalier, Yvonne Printemps, Arletty, Raimu, Max Linder. La salle se spécialise dans les opérettes et vaudevilles après la Première Guerre mondiale.

La Cigale - Façade actuelle

La Cigale – Façade actuelle

En 1924, le comte Etienne de Beaumont (voir l’hôtel Masseran) y organise des soirées célèbres, « les Soirées de Paris », où sont données des ballets, tragédies, poésies. Il commande notamment au compositeur Darius Milhaud un ballet, « Salade », et y présente Roméo et Juliette adapté par Jean Cocteau.

Dans les années 1940, la Cigale devient un cinéma. En 1987, elle réouvre en salle de concert. La salle est modernisée et décorée par Philippe Starck. Sa façade blanche percée de hublots s’inspire de l’architecture Art déco des années 1930. La Cigale accueille aujourd’hui de nombreux concerts d’artistes français et internationaux, ainsi que le Festival des Inrockuptibles.

La Cigale - La salle

La Cigale – La salle

Voir la programmation sur www.lacigale.fr.

Une petite salle de spectacle, la Boule Noire, jouxte la Cigale.

Source :
– Guide du promeneur 18e arrondissement, Danielle Chadych et Dominique Leborgne, Parigramme, 1996.

VISITES GUIDÉES