L’impasse des Arbalétriers

L’impasse des Arbalétriers
L'impasse des Arbalétriers

L’impasse des Arbalétriers

Cette impasse médiévale est d’abord appelée en 1321 allée des Poulies puis au XVe siècle allée des Arbalétriers. Ce nom évoque le champ d’exercice de tir des arbalétriers qui se trouvait en face de l’impasse. Au fond de l’impasse se situait une issue secondaire de l’hôtel Barbette, qui fut acquis en 1403 par la princesse Isabeau de Bavière.

L'impasse des Arbalétriers

L’impasse des Arbalétriers

La ruelle a conservé son caractère médiéval avec ses cabinets en saillie permettant d’agrandir la surface des habitations au niveau des étages. Bien qu’interdites à partir de 1607, ces constructions continuèrent à être tolérées dans Paris : on en trouve ruelle Sourdis, rue Pavée à l’hôtel de Lamoignon, rue Saint-Paul et rue Sainte-Croix de la Bretonnerie. Au fond de la ruelle se situe l’entrée du centre culturel suisse installé dans l’hôtel Poussepin.

Source :
Chadych (Danielle), Le Marais, Evolution d’un paysage urbain, Paris, Parigramme, 2005.

Adresse : 38 rue des Francs-Bourgeois

Métro : Saint-Paul

Arrondissement : 3e

Téléphone :