L’hôtel de Moussy
ou hôtel Séguier

L’hôtel de Moussy ou hôtel Séguier

L'hôtel Séguier - Le portail Régence

L’hôtel Séguier – Le portail Régence

L’hôtel de Moussy

Caché derrière un imposant portail Régence, l’hôtel du n°16 rue Séguier est construit entre cour et jardin au cours du XVIIe siècle. Il porte alors le nom des Le Bouteiller de Senlis, marquis de Moussy. Il est cédé en 1695 par Henri d’Orléans, marquis de Rothelin (voir l’hôtel de Rothelin-Charolais), à la veuve d’Henri d’Argouges de Rânes, gouverneur d’Alençon.

L'hôtel Séguier - La cour

L’hôtel Séguier – La cour

Puis, l’hôtel échoit à la comtesse de la Palue-Bouligneux, qui eut pour héritier son cousin, le marquis de La Housse, ambassadeur au Danemark. En 1728, la propriété passe au marquis de Flammarens, grand-chancelier de France. En 1750, elle est vendue à la veuve de M. de Marigny, grand-maître des Eaux et Forêts, qui fait remanier l’édifice.

L'hôtel Séguier - La façade sur jardin

L’hôtel Séguier – La façade sur jardin

Les Séguier, une puissante famille de robe

Les Séguier occupent cet hôtel de 1803 à 1848, en la personne du baron Antoine Séguier (1768-1848), pair de France et 1er président de la cour d’Appel. Les Séguier sont une famille appartenant à la noblesse de robe. La branche parisienne s’illustre dès le XVe siècle avec Gérard Séguier, conseiller au Parlement de Paris.

L'hôtel Séguier : la façade sur la cour

L’hôtel Séguier : la façade sur la cour

L’apogée des Séguier se situe au XVIIe siècle avec Pierre Séguier (1588-1672) : nommé garde des sceaux en 1633, il est chancelier de France en 1635. Tout puissant, il instruit des procès restés célèbres : celui du marquis de Cinq-Mars en 1642, celui de Nicolas Fouquet en 1661. Le peintre Charles le Brun a exécuté en 1660 un tableau resté célèbre, « le Chancelier Séguier », où le chancelier est représenté à cheval; ce tableau est visible au musée du Louvre. Au début du XVIIe siècle, la famille Séguier habite un vaste hôtel, le plus souvent appelé hôtel de Luynes : situé rue Gite-le-Cœur, il est séparé en 10 lots en 1671. Il en subsiste des vestiges au n°5 rue Git-le-Cœur.

Des décors de la fin du XVIIIe siècle

L’hôtel de Moussy ou Séguier, rue Séguier, jouit encore aujourd’hui d’une situation très privilégiée, puisqu’il s’organise entre cour et jardin. Les façades ont été remaniées à la fin du XVIIIe, tout comme les décors intérieurs. Plusieurs salons conservent de sobres boiseries et des dessus de porte en stuc.

L'hôtel Séguier - La salle à manger

L’hôtel Séguier – La salle à manger

L’hôtel Séguier est aujourd’hui séparé en appartements et ne se visite pas.

L'hôtel Séguier - Un salon

L’hôtel Séguier – Un salon

Sources :
Leborgne (Dominique), Saint-Germain-des-Prés et son faubourg, évolution d’un paysage urbain, Paris Parigramme, 2005.
Belles demeures de Paris, Paris, Hachette Réalités, 1977.

Adresse : 16 rue Séguier

Métro : Odéon

Arrondissement : 6e

Téléphone :