Le Musée Picasso
L’hôtel Aubert de Fontenay

Le Musée Picasso L’hôtel Aubert de Fontenay

L’hôtel Salé - La façade sur la cour

L’hôtel Salé – La façade sur la cour

Pierre Aubert, seigneur de Fontenay, commande à un jeune architecte inconnu, Jean Boullier de Bourges, la construction d’une fastueuse demeure. L’hôtel est édifié entre 1656 et 1659. Aubert étant chargé de percevoir la gabelle (l’impôt sur le sel), l’hôtel sera surnommé par les parisiens « hôtel Salé » pour se moquer de ce nouveau riche.

L'hôtel Salé - Façade sur le jardin

L’hôtel Salé – Façade sur le jardin

Traditionnellement bâti entre cour et jardin, l’hôtel se signale rue de Thorigny par un majestueux portail. La cour d’honneur est arrondie côté entrée; elle s’appuie à gauche sur un mur renard comme à l’ hôtel de Saint-Aignan. Des contreforts en forme de console et précédés de sphinges bordent cette cour. A droite, l’ aile des communs communique par un passage avec la seconde cour appelée basse-cour (aujourd’hui couverte par une verrière).

 

L’hôtel Salé - L' escalier d'honneur

L’hôtel Salé – L’ escalier d’honneur

Au fond de la cour, le logis présente peu d’éléments décoratifs à l’exception d’un fronton semi-circulaire orné du blason des Juigné (voir plus loin) encadré de chiens, de Renommées et d’enfants brandissant des guirlandes. La façade sur le jardin est plus large, encadrée de pavillons saillants. Les murs qui la bordent sont ornés de contreforts à volutes précédés de lions domptés par des amours. L’hôtel est double en profondeur, autorisant plus de souplesse dans la distribution des pièces. L’escalier d’honneur, doté d’une somptueuse rampe en fer forgé, est l’un des plus beaux construits à Paris à cette époque. Les décors intérieurs sont attribués aux frères Gaspard et Balthazar Marsy et à Martin Desjardins.

L’hôtel Salé - L' escalier d'honneur

L’hôtel Salé – L’ escalier d’honneur

A la suite de la banqueroute de Pierre Aubert, l’hôtel connaît un avenir incertain et des occupants divers. Il est loué à l’ Ambassade de la République de Venise de 1668 à 1684, puis au duc de Villeroy de 1684 à 1688. En 1728, le nouveau propriétaire, Nicolas Le Camus, président de la Cour des Aides, fait redécorer les boiseries et dessus de porte par les grands peintres Coypel, Oudry et Desportes. La famille du marquis de Juigné l’occupe de 1771 à la Révolution. L’hôtel souffre au XIXe siècle de son occupation par diverses institutions scolaires. En 1964, la Ville de Paris achète l’hôtel Salé et fait restituer les volumes d’origine.

L’hôtel Salé - Dessus de porte sculpté

L’hôtel Salé – Dessus de porte sculpté

Parallèlement, les héritiers du peintre Pablo Picasso (mort en 1973) font une dation considérable à l’Etat pour s’acquitter des droits de succession : 203 peintures, 158 sculptures, 29 tableaux reliefs, 81 céramiques, 1500 dessins, 1600 gravures, des manuscrits, etc. Il est alors décidé d’aménager l’hôtel en musée consacré à Pablo Picasso, le plus grand peintre du XXe siècle. Les travaux d’aménagement sont confié à l’architecte Roland Simounet qui reçoit en 1985 l’équerre d’Argent pour ce projet.

Horaires d’ouverture : ouvert du mardi au vendredi de 11h30 à 18h, le samedi, dimanche et jours fériés de 9h30 à 18h.

Sources :
Chadych (Danielle), Le Marais, évolution d’un paysage urbain, Paris, Parigramme, 2010.
Guide du patrimoine Paris, sous la direction de Jean-Marie Pérouse de Montclos, Paris, Hachette, 1994.

Adresse : 5 rue de Thorigny

Métro : Saint-Sébastien-Froissard

Arrondissement : 3e

Téléphone : 01 42 71 25 21