L’hôtel Lalique

L’hôtel Lalique

La façade de la maison du maître verrier René Lalique se réfère aux influences Renaissance et Art nouveau.

L’hôtel Lalique

L’hôtel Lalique

Un bijoutier de génie

René Lalique (1860-1945), maître verrier et bijoutier, est d’abord repéré par le grand verrier Emile Gallé. En 1900, ses créations remportent un franc succès à l’Exposition Universelle. En 1905, il ouvre une galerie sur la place Vendôme.

Lalique puise son inspiration dans la faune (paon, insectes) et la flore, et innove en utilisant des matériaux inhabituels : le verre, la nacre, la corne, le cuir, l’émail. Ses bijoux extraordinaires séduisent les femmes de la haute société.

L’hôtel Lalique - la porte d'entrée

L’hôtel Lalique – la porte d’entrée

Les styles gothique et Art nouveau

L’hôtel est construit en 1904 par l’architecte Louis Feine. L’édifice doit servir à Lalique de résidence, d’atelier et de galerie d’exposition. La façade sur le cours Albert 1er semble inspirée de l’ architecture gothique avec ses grandes lucarnes.

Plusieurs éléments décoratifs intègrent l’influence de l’Art nouveau : les gardes-corps et la balustrade aux motifs floraux, mais l’élément le plus remarquable est la porte d’entrée, dessinée par Lalique lui-même. Deux sapins et leurs ramures encadrent les vantaux de la porte. Ce motif de ramures se prolonge dans les vitraux des vantaux, magnifiquement traités par Lalique.

L’hôtel Lalique ne se visite pas mais il est visible de la rue.

Sources :
– Guide du promeneur 8e arrondissement, Philippe Sorel, Parigramme, 1995.
– Guide du patrimoine Paris, Jean-Marie Pérouse de Montclos, Hachette, 1994.

VISITES GUIDÉES