L’hôtel de Chamillart
ou hôtel de Sauroy

L’hôtel de Chamillart ou hôtel de Sauroy

L'hôtel de Sauroy - Le portail

L’hôtel de Sauroy – Le portail

Cette vaste demeure est construite en 1623 par Claude Charlot. Adjudicataire général des Gabelles, cet homme fortuné est l’un des principaux promoteurs du quartier; il va d’ailleurs laisser son nom à la rue où il a élu domicile. En 1645, Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1692) en est le propriétaire. Il est maître des requêtes au Parlement et le cousin du mémorialiste Tallemant des Réaux.

L’hôtel s’annonce par un imposant portail sur rue. Refait au XIXe siècle, il est surmonté de vases. La cour (accessible) mène au logis encadré de deux ailes en retour percées d’arcades. Les façades sont recouvertes d’enduit, à l’exception des encadrements de fenêtres en pierre. L’hôtel a été récemment réhabilité.

 

L'hôtel de Sauroy - Le corps de logis en fond de cour

L’hôtel de Sauroy – Le corps de logis en fond de cour

A partir de 1699, l’hôtel est loué par Michel de Chamillart (1652-1721), conseiller au Parlement. Connu pour être un excellent joueur de billard, il fréquente le cercle de Louis XIV. Il est d’ailleurs nommé contrôleur général des Finances en 1699 et ministre d’Etat en 1700. Visiblement moins doué pour administrer le royaume, il est contraint de donner sa démission en 1708.

Chamillart confie à l’architecte Jean Beausire (1651-1743) l’aménagement d’un appartement dans l’aile droite située côté jardin. Le parti architectural est original : il s’agit d’une construction située au 1er étage et placée en avancée sur le jardin. Appelé « lanterne », ce type de construction offre une vue panoramique sur les alentours.

Au XVIIIe siècle, l’hôtel de Chamillart appartient à Joseph Drey de Sauroy, marquis du Terrail, qui lui laisse son nom. A partir de 1775, il est habité par Michel de Wenzel, un célèbre oculiste. L’hôtel de Sauroy est aujourd’hui divisé en appartement. Sa cour est accessible en journée.

 

L'hôtel de Sauroy - Une des deux ailes perpendiculaires

L’hôtel de Sauroy – Une des deux ailes perpendiculaires

L’architecte Jean Beausire, contrôleur et inspecteur des bâtiments de la Ville de Paris, fut en charge de l’édification de nombreuses fontaines dans Paris. Les plus connues sont la fontaine Boucherat, la fontaine Trogneux, la fontaine de la Reine et la fontaine de la Petite-Halle.

Source :
Chadych (Danielle), Le Marais, évolution d’un paysage urbain, Paris, Parigramme, 2010.

Adresse : 58 rue Charlot

Métro : Filles du Calvaire

Arrondissement : 3e

Téléphone :