L’hôtel d’Alméras

L’hôtel d’Alméras
L’hôtel d’Alméras

L’hôtel d’Alméras

Louis Métezeau architecte

Ce superbe hôtel brique et pierre est la seule œuvre documentée de Louis Métezeau (1560-1615), architecte du roi Henri IV. En 1611, Pierre d’Alméras, conseiller et secrétaire du roi, achète une parcelle assez étroite, dont l’architecte va devoir tirer parti. Le corps de logis, brique et pierre, est placé entre cour et jardin. Côté cour, il est flanqué de deux pavillons de largeur différente. Le pavillon de gauche se prolonge par une aile vers le bâtiment sur rue. Néanmoins, l’effet de symétrie est conservé puisque la partie saillante du pavillon de gauche équivaut à celle du pavillon de droite.

L’élégance de cet hôtel tient beaucoup aux animations des façades brique et de pierre : des tables de pierre moulurées égayent les maçonneries de brique entre les travées. Les parties hautes, au niveau de la toiture, sont particulièrement bien traitées : deux lucarnes cintrées sont groupées et encadrent une niche accueillant un buste du roi Henri IV. A l’intérieur, les décors ont disparu, si ce n’est quelques boiseries Louis XV. L’ample escalier d’honneur d’époque Louis XIV a été conservé.

Le portail de l’hôtel d’Alméras

Le portail de l’hôtel d’Alméras

Un portail maniériste

Le morceau de bravoure de l’hôtel d’Alméras est son étonnant portail maniériste, annonçant le statut social élevé de son propriétaire. Sa composition est assez chargée : le portail cintré est agrémenté de claveaux de pierre en escalier. Il est surmonté d’un fronton cintré coupé par une niche à tabernacle. Ce fronton est soutenu par des consoles de pierre décorées de têtes de béliers et de guirlandes de fleurs. Les élégants vantaux de la porte datent de la Régence. On y reconnaît le monogramme RL, en fer forgé, de Robert Langlois de la Fortelle.

Livré au commerce au XIXe siècle

En 1699, Pierre Langlois de la Fortelle, président à la Chambre des Comptes, en fait l’acquisition et sa famille le conserve jusqu’en 1770. Au XIXe siècle, comme beaucoup d’hôtels du Marais, l’hôtel d’Alméras est occupé par des artisans : une tannerie puis la célèbre lustrerie Baguès. Restauré en 1983, l’hôtel d’Alméras est divisé en appartements. Privé, il ne se visite pas.

Pour l’architecte Louis Métezeau, voir également la place des Vosges, le palais du Louvre.

Sources :
Chadych (Danielle ), Le Marais, évolution d’un paysage urbain, Paris, Parigramme, 2010.
Guide du patrimoine Paris, sous la direction de Jean-Marie Pérouse de Montclos, Paris, Hachette, 1994.

Adresse : 30 rue des Francs-Bourgeois

Métro : Saint-Paul

Arrondissement : 3e

Téléphone :