La Maison Blanche Hauteville
L’hôtel Bertin

La Maison Blanche Hauteville L’hôtel Bertin
L'hôtel Bertin : la façade sur cour

L’hôtel Bertin : la façade sur cour

Ce rare hôtel d’époque Empire a été bâti en 1801 par Louis-François Bertin des Vaux (1771-1842) dans le Faubourg Poissonnière, alors très en vogue. D’abord journaliste, il crée parallèlement en 1801 une maison de banque qui lui permet de s’enrichir et de financer la construction de son hôtel particulier. Il se lance ensuite en politique et sera député (1820), conseiller d’état (1827), ambassadeur aux Pays-Bas (1830) et enfin pair de France (1832).

L'hôtel Bertin : la façade sur le jardin et à gauche une extension moderne

L’hôtel Bertin : la façade sur le jardin et à gauche une extension moderne

Derrière un immeuble sur rue datant des années 1830-1840, on découvre la façade de l’hôtel construit entre cour et jardin. La composition de cette façade est originale : un imposant pavillon central couvert d’un toit à deux pentes est encadré de courtes ailes en retrait. La composition est identique sur la façade donnant sur le jardin.

Au-dessus d’un rez-de-chaussée bas (certainement réservé aux services), le pavillon est élevé de deux niveaux traités en deux serliennes superposées : le motif de serlienne provient de l’architecture maniériste italienne. Il s’agit d’un groupement de trois baies : la baie centrale est couverte d’un arc en plein cintre tandis que les baies latérales (plus étroites) sont couvertes d’un linteau à hauteur de l’imposte de la baie centrale.

L'hôtel Bertin : l'arcade centrale et l'escalier menant à la porte d'entrée

L’hôtel Bertin : l’arcade centrale et l’escalier menant à la porte d’entrée

L’arcade du 1er étage abrite l’escalier qui mène à l’entrée de l’hôtel et au vestibule. Le 1er étage est composé d’espaces de réception. L’arcade du 2e étage contient une grande fenêtre en plein cintre ; cet étage abrite les espaces privés, c’est-à-dire les appartements. La façade du pavillon est également agrémentée de niches rondes où sont placés des bustes et des têtes de lions.

Côté jardin, la façade du pavillon est traitée différemment : trois baies rectangulaires éclairent le 1er étage tandis qu’au deuxième étage une grande baie en plein cintre est encadrée de niches. On retrouve également deux niches rondes qui devaient accueillir des bustes.

L'hôtel Bertin : la façade sur le jardin

L’hôtel Bertin : la façade sur le jardin

A l’intérieur de l’hôtel subsistent plusieurs décors Empire stuqués de grande qualité, notamment ceux du vestibule qui sont classés.

En 2015, une unité de soin psychiatrique de 100 lits a été créée dans l’hôtel Bertin, sous la conduite de l’agence Carrié-Rozé architectes. L’hôtel lui-même est affecté aux espaces d’accueil et de vie. Les hébergements se répartissent entre le bâtiment sur rue et de nouveaux bâtiments construits sur le côté et au fond du jardin.

L'hôtel Bertin : la façade sur cour

L’hôtel Bertin : la façade sur cour

La Maison Blanche Hauteville étant un établissement de soins, elle n’est pas accessible au public.

Adresse : 26 rue d’Hauteville

Métro : Bonne Nouvelle

Arrondissement : 10e

Téléphone :