L’église Saint-Louis-en-l’ile

L’église Saint-Louis-en-l’ile

L’église Saint-Louis en l’île a été construite par l’architecte François Le Vau, frère du célèbre architecte Louis Le Vau.

L'église Saint-Louis-en-l'ile - Le chœur

L’église Saint-Louis-en-l’ile – Le chœur

En 1622, une première chapelle est construite, suite au démarrage du lotissement de l’île initié par Louis XIII. En 1642, face à l’accroissement de la population de l’île, la décision de construire une véritable église paroissiale est prise.

Les travaux ne démarrent qu’en 1656 et s’achèvent seulement en 1725. L’architecte François Le Vau, moins connu que son frère Louis Le Vau, dessine les plans. L’église est orientée en direction de l’Est, parallèlement à la rue Saint-Louis en l’île qui la borde. A la mort de Le Vau en 1676, la nef est réalisée par l’architecte Gabriel Le Duc. Puis Jacques Doucet conduira la fin des travaux. La nef est achevée en 1726 et la coupole en 1725.

A l’origine, un clocher se dresse au-dessus de la croisée du transept. Foudroyé en 1760, il est remplacé par le clocher actuel, terminé par une flèche de pierre, et placé à l’angle Sud-Est de l’église. Côté Ouest, la façade d’entrée de l’église n’a jamais été réalisée à cause de constructions existantes. C’est aujourd’hui un mur aveugle donnant sur une cour d’école.

Initialement, la décoration de l’église est volontairement dépouillée. Elle est confiée à Jean-Baptiste de Champaigne, le neveu du peintre Philippe de Champaigne. Les dorures actuelles sont un ajout du XIXe siècle.

Des concerts de musique religieuse sont régulièrement donnés dans cette église.

Pour l’architecte François Le Vau, voir également la maison du Centaure.

Pour l’architecte Gabriel Le Duc, voir également l’abbaye du Val-de-Grâce, la basilique Notre-Dame des Victoires.

L’architecture et l’histoire de l’église Saint-Louis en l’île sont détaillées dans la visite guidée de l’île Saint-Louis.

Sources :
– www.saintlouisenlile.catholique.fr
– Guide du Patrimoine Paris, Jean-Marie Pérouse de Montclos, Hachette, 2004.

VISITES GUIDÉES