Immeuble mixte Rue de Charonne

Immeuble mixte Rue de Charonne

Bâti en 1931, ce vaste immeuble de logements et commerces applique les principes de l’architecture moderne et affiche un caractère brutaliste avant l’heure.

L’œuvre de l’architecte Raymond Fischer (1898-1988) a été peu étudiée. Ce vaste immeuble bâti en collaboration avec Jean Welz en 1931 est pourtant singulier pour son époque.

Immeuble mixte Rue de Charonne

Immeuble mixte Rue de Charonne

Au rez-de-chaussée sont implantés de nombreux locaux commerciaux. Au-dessus, les logements s’organisent autour de deux cours et respectent une pure orthogonalité. Les façades présentent de larges bandeaux vitrés horizontaux apportant un maximum de lumière. A l’origine, l’immeuble est laissé en béton apparent, affichant un caractère brutaliste, bien avant que ce courant architectural ne se développe après guerre.

Immeuble mixte Rue de Charonne

Immeuble mixte Rue de Charonne

Grâce aux possibilités offertes par le béton, les architectes conçoivent des appartements (presque uniquement des studios) au plan libre et modulable.

A l’intérieur, l’équipement est étonnamment sophistiqué pour des logements modestes : chauffage central, eau chaude et froide, cuisine et cabinet de toilette, vide-ordures et incinérateur de déchets.

Immeuble mixte Rue de Charonne

Immeuble mixte Rue de Charonne

Pour l’architecte Raymond Fischer, voir également la maison-atelier du peintre Oui, La maison Kolpa.

Source :
Lapierre (Eric), Guide d’architecture Paris 1900-2008, Paris, Pavillon de l’Arsenal, 2008.

VISITES GUIDÉES