La foire et le marché
Saint-Germain

La foire et le marché Saint-Germain

La foire Saint-Germain vers 1670

La foire Saint-Germain vers 1670 – gravure de Jollain 

Une foire datant du Moyen-Age

Créée par les abbés de l’abbaye Saint-Germain-des-Près, la foire Saint-Germain est l’événement annuel du quartier du XVe siècle jusqu’au XVIIIe siècle. Elle se tient entre février et Pâques et attire une foule innombrable. C’est avant tout un lieu de commerce où l’on vend des produits de luxe : draps, bijoux, pièces d’orfèvrerie, porcelaines, émaux, peintures de Flandres. Mais on trouve aussi des produits courants : coutellerie, jouets, meubles, etc. La Foire est aussi un lieu d’animation et de divertissements : pièces de théâtres, montreurs d’animaux, danseurs de corde, marionnettistes, acrobates… C’est un lieu galant où se mêlent les parisiens de toutes origines ainsi que les étrangers.

La Foire occupe alors un périmètre situé un peu plus au sud que celui de l’actuel marché Saint-Germain. Une halle à double comble peut accueillir jusqu’à 340 loges de marchands. Un Petit Marché aux denrées s’installe juste à côté à partir de 1721. En mars 1762, un incendie ravage la foire Saint-Germain. Elle est reconstruite mais ne retrouve pas son attractivité. Elle ferme en 1808.

Le marché Saint-Germain au XIXe siècle

Le marché Saint-Germain au XIXe siècle – Lithographie – collection Patrick Lavenas 

Une reconstruction complète au XIXe siècle

Napoléon 1er confie aux architectes Jean-Baptiste Blondel (1764-1825) et Auguste Lusson la construction d’un grand quadrilatère constitué de quatre galeries à arcades, de 13 mètres de large, et d’une grande cour avec fontaine. Achevé en 1818, le nouveau marché Saint-Germain est alors considéré comme l’un des plus beaux marchés parisiens. A la fin du XIXe siècle, le marché est amputé de deux tiers de sa superficie, n’ayant plus le succès escompté et ne répondant plus aux exigences d’hygiène. La fontaine de la Paix et des Arts est déplacée à proximité dans l’allée du Séminaire.

L'actuel marché Saint-Germain

L’actuel marché Saint-Germain

Une modernisation intelligente

Menacé de défiguration par un médiocre projet de reconversion, le marché est finalement sauvé. Les architectes Olivier-Clément Cacoub et Yves Roa réaménagent entre 1990 et 1995 l’ ancien marché : ils en conservent les arcades extérieures et la couverture à pans décalés. A l’intérieur, le programme comprend un marché alimentaire, une galerie commerciale, des parkings, un auditorium de 350 places, une crèche et le conservatoire de musique Jean-Philippe Rameau.

L’histoire et l’architecture du marché Saint-Germain sont commentées au cours de la visite guidée de Saint-Germain-des-Prés.

Pour l’architecte Olivier-Clément Cacoub, voir également le Ponan, la Cité internationale des Arts.

Source :
Leborgne (Dominique), Saint-Germain-des-Près et son Faubourg, évolution d’un paysage urbain, Paris, Parigramme, 2005.

Adresse : Rue Lobineau, rue Mabillon, rue Clément, rue Félibien

Métro : Mabillon

Arrondissement : 6e

Téléphone :