La basilique
du Sacré-Cœur

La basilique du Sacré-Cœur

La défaite française de 1871 a été perçue en France comme une punition divine. A cette époque, un vœu national est fait d’obtenir « la miséricorde du Sacré-Cœur de Jésus-Christ ». Ce vœu va se concrétiser par l’édification d’une grande basilique sur la colline de Montmartre encore nue. Une souscription nationale finance le projet. Le lauréat du concours est l’architecte Paul Abadie. La première pierre est posée en 1875 mais la basilique ne sera achevée qu’en 1914 et inaugurée le 16 octobre 1919.

De style romano-byzantin, l’édifice est en forme de croix grecque. Il est dominé par un dôme ovoïde qui culmine à 83m et quatre coupoles moins hautes. A l’arrière, un campanile s’élève à 84m. La façade d’entrée s’inspire des églises romanes de Charente-Maritime. Au niveau du fronton, Jésus est représenté dans une niche montrant son cœur. A l’intérieur, le décor est abondant. Une mosaïque représentant le Sacré-Cœur de Jésus est la plus grande mosaïque réalisée en France. La basilique du Sacré-Cœur est accessible 24h/24 puisque certains fidèles y assurent l’adoration perpétuelle.

La basilique du Sacré-Cœur : la nef

L’histoire de la basilique du Sacré-Cœur est commentée au cours de la visite guidée de la Butte Montmartre.

Sources :
Chadych (Danielle) et Leborgne (Dominique), Guide du promeneur 18e arrondissement, Paris, Parigramme, 1996.
Guide du Patrimoine Paris, sous la direction de Jean-Marie Pérouse de Montclos, Paris, Hachette, 1994.

Adresse : 35 Rue du Chevalier de la Barre

Métro : Funiculaire de Montmartre

Arrondissement : 18e

Téléphone :