Siège d’Yves-Saint-Laurent
L ‘abbaye de Pentemont

Siège d’Yves-Saint-Laurent L ‘abbaye de Pentemont
L’abbaye de Pentemont - Le logis abbatial

L’abbaye de Pentemont – Le logis abbatial

Une histoire mouvementée

Les religieuses de l’abbaye de Pentemont, située près de Beauvais, s’installent à Paris en 1672. L’ensemble des bâtiments actuels est reconstruit à partir de 1747 sous l’impulsion de la nouvelle abbesse, Marie-Catherine de Béthizy de Mézières. Ils sont achevés peu avant la Révolution, faute d’argent.

Dans ce couvent situé au cœur du très aristocratique faubourg Saint-Germain, les jeunes filles de la noblesse y reçoivent une éducation exemplaire. L’établissement sert également de lieu de retraite aux dames de qualité. Sous l’Empire, l’abbaye sert de caserne. Joséphine de Beauharnais, alors séparée de l’empereur Napoléon 1er, y aurait séjourné 15 mois. Une partie des bâtiments est détruite en 1835 lors du prolongement de la rue de Bellechasse. L’église est transformée en temple protestant par l’architecte Victor Baltard en 1844.

Le ministère des Anciens Combattants

En 1915, les bâtiments conventuels sont affectés au ministère de la Guerre, puis au ministère des Anciens Combattants. En 2014, ce vaste ensemble architectural est vendu par l’Etat et acquis par la Foncière des 6e et 7e arrondissements de Paris, une société d’investissements immobiliers. Le ministère reste locataire jusqu’en 2016.

L'abbaye de Pentemont et la caserne du XIXe siècle : le nouveau siège de la maison de couture Yves Saint-Laurent (image du projet)

L’abbaye de Pentemont et la caserne du XIXe siècle : le nouveau siège de la maison de couture Yves Saint-Laurent (image du projet)

Une luxueuse reconversion

L’abbaye de Pentemont, la caserne du XIXe siècle et le pavillon de Pentemont, organisés autour du jardin, abritent désormais le siège de la maison de couture Yves-Saint-Laurent. L’hôtel du Génie abritera un hôtel 5 étoiles appartenant au groupe Marriott.

Des plans de Contant d’Ivry

Pierre Contant d’Ivry (1698-1777) travaille essentiellement pour l’aristocratie durant toute sa carrière. En tant qu’ architecte du duc d’Orléans, il est en charge des travaux au Palais-Royal. L’exécution du projet de l’abbaye de Pentemont est pourtant assez différente des plans de Contant. Ils ont sans doute été modifiés car jugés trop dispendieux. Un autre projet de l’architecte provençal François II Franque est publié par Blondel en 1751 mais il semble qu’il n’ait pas été exécuté.

L’abbaye de Pentemont - - La façade de l'église

L’abbaye de Pentemont – – La façade de l’église

L’église abbatiale

La façade principale de l’église donne sur la rue de Grenelle. Elle se signale par un avant-corps central. Son portail est encadré de colonnes ioniques supportant un fronton curviligne, lui-même sommé d’un grand fronton triangulaire. Dans l’axe principal de l’église, la croisée du transept est couverte d’une belle coupole sur pendentifs, éclairée par quatre fenêtres. Contant d’Ivry est un des premiers à utiliser dans la partie nord de la France la technique de la voûte sarrazine. Derrière le chœur, l’église se prolonge par une tour, puis par le vestibule et la cage d’escalier du logis abbatial.

Le logis abbatial actuellement en travaux

Le logis abbatial pendant travaux

Le logis abbatial

Visible de l’entrée situé au n° 37 rue de Bellechasse, le logis abbatial est perpendiculaire à l’église. Il axé sur un grand avant-corps central à pans coupés, doté de niches au rez-de-chaussée, et coiffé d’un fronton triangulaire au niveau du comble. A l’intérieur, le grand escalier a malheureusement disparu ; seuls quelques éléments du décor de l’appartement abbatial subsistent.

Pour l’architecte Pierre Contant d’Ivry, voir également le Palais-Royal, l’église de la Madeleine, l’hôtel d’Evreux.

Source :
Colin-Bertin (Françoise), Guide du promeneur 7e arrondissement, Paris, Parigramme, 1995.

Adresse :

Métro :

Arrondissement :

Téléphone :