Bâtiment VI
de l’UNESCO

Bâtiment VI de l’UNESCO
Le bâtiment VI de l'UNESCO

Le bâtiment VI de l’UNESCO

Le bâtiment VI s’inscrit dans l’extension du site historique de l’UNESCO, déjà entamée avec la construction du Bâtiment V, rue Miollis.

Pour esquisser une silhouette « parisienne », l’architecte découpe l’édifice en huit tours inégales imbriquées et culminant à 58 m. L’ossature métallique est lisible et les façades sont recouvertes de vitrages réfléchissants. Au bas des tours, comme dans les tranches précédentes, une nappe basse abrite une enfilade de salles de conférence en double hauteur qui prennent la lumière face au talus engazonné de la rue Jean-Daudin.

Le bâtiment VI de l'UNESCO

Le bâtiment VI de l’UNESCO

Assisté de son fidèle collaborateur Marcel Faure, l’architecte Bernard Zehrfuss (1911-1996) a étudié l’ossature métallique avec l’ingénieur Fruitet : chaque tour comporte quatre portiques croisés deux à deux et un solivage classique. En dehors d’un passage horizontal au centre, l’intervalle entre deux tours est occupé par les gaines verticales. Pour les halls, les circulations, la cafétéria et les patios, Zehrfuss a sollicité le designer italien Thomas Maldonado.

A l’intérieur, Zehrfuss a conçu des espaces flexibles et modulables tout en optimisant les surfaces. L’aménagement est souple, laissant le choix entre des bureaux paysagers et des petites cellules cloisonnées. Le bâtiment VI de l’Unesco est considéré comme une œuvre iconique de l’architecture moderne.

Pour l’architecte Bernard Zehrfuss, voir également le siège de l’UNESCO l’Ambassade du Danemark, l’hôtel des impôts rue Paganini, le bâtiment V de l’UNESCO, la tour Super Montparnasse.

Adresse : 31 rue François Bonvin

Métro : Sèvres-Lecourbe

Arrondissement : 15e

Téléphone :