Le bâtiment V
de l’UNESCO

Le bâtiment V de l’UNESCO

Le bâtiment V de l'Unesco

Le bâtiment V de l’Unesco ©Cité de Chaillot 

En 1964, le nombre de pays membres de l’UNESCO a doublé depuis l’ouverture du siège. Il devient nécessaire d’adjoindre un nouveau bâtiment au siège historique de l’UNESCO situé place de Fontenoy. Le nouveau bâtiment est volontairement placé au milieu d’un îlot de 6 000 m2 cernée par des immeubles d’habitation. L’architecte Bernard Zehrfuss (1911-1996) opte pour un plan « en baïonnette » plastiquement dynamique, qui articule deux ailes de huit niveaux autour d’un noyau de circulation.

Le bâtiment V de l'Unesco en construction

Le bâtiment V de l’Unesco en construction ©Cité de Chaillot 

En reprenant la typologie des patios enterrés du site historique de l’UNESCO, l’architecte crée quatre patios sous lesquels il installe les parkings et locaux techniques. Dans l’immeuble de bureaux qui les surplombe, l’enchaînement du hall vers la cafétéria ouverte sur plusieurs niveaux fait des ces parties communes des espaces à part entière où l’architecture s’exprime. Avec l’ingénieur Jean Prouvé, Bernard Zehrfuss conçoit la charpente métallique formée de portiques de 12 m et les panneaux de façade en tôle d’acier laqué en blanc surmontés de brise-soleil. C’est l’expression du mode de construction métallique qui donne au bâtiment son identité.

Dans le hall, un mural cinétique en tubes de verre de l’artiste Jesús Rafael Soto fait écho aux longues poutres structurelles en V qui se prolongent en auvent à l’extérieur.

Pour l’architecte Bernard Zehrfuss, voir également le siège de l’UNESCO l’Ambassade du Danemark, l’hôtel des impôts rue Paganini, le bâtiment VI de l’UNESCO, la tour Super Montparnasse.

Source :
Lapierre (Eric), Guide d’architecture Paris 1900-2008, Paris, Pavillon de l’Arsenal, 2008.

Adresse : 1 rue Miollis

Métro : Sèvres-Lecourbe

Arrondissement : 15e

Téléphone :