Logements sociaux rue de Ménilmontant

Logements sociaux rue de Ménilmontant

L’architecte Henri Gaudin et sa collaboratrice Isabelle Marin signent ici un des immeubles les plus emblématiques des années 1980 conçu dans une approche sensible de la complexité du tissu urbain.

Logements sociaux rue de Ménilmontant

Logements sociaux rue de Ménilmontant

La complexité de cet immeuble d’habitation livré en 1986 tranche radicalement avec l’architecture trop souvent banale des tours et des grands ensembles qui a prévalu dans les années 1960 et 1970.

L’architecte Henri Gaudin et sa collaboratrice Isabelle Marin conçoivent ici un des immeubles les plus emblématiques des années 1980 dans une approche sensible de la complexité du tissu urbain.

Logements sociaux rue de Ménilmontant

Logements sociaux rue de Ménilmontant

Sur la rue de Ménilmontant, la façade se raccroche à l’alignement des immeubles voisins et pourtant elle s’anime délicatement avec de légères courbes, des retraits et des plans qui se coupent. Le revêtement de petits carreaux de grès unifie l’ensemble.

Les architectes traitent également avec beaucoup de sensibilité les creux : la cour de l’immeuble est traitée comme une clairière accidentée, à l’image des nombreuses venelles anciennes du quartier. Les façades y offrent de délicats et multiples jeux de courbes. A l’intérieur des volumes, les logements sont presque tous différents et uniques à la fois.

Pour l’architecte Henri Gaudin, voir également le stade Charléty, le musée Guimet, le collège Tandou, le centre d’Archives de Paris.

Sources :
– Guide de l’architecture moderne à Paris, Hervé Martin, Alternatives, 2010.
– Guide d’architecture Paris, Eric Lapierre, Pavillon de l’Arsenal, 2008.

VISITES GUIDÉES