Les Orgues de Flandre

Les Orgues de Flandre

Les orgues de Flandre sont un exemple emblématique d’architecture exubérante, construite en réaction à la monotonie des ensembles des années 1950.

Les Orgues de Flandre

Les Orgues de Flandre

L’ensemble de logements sociaux appelé « les orgues de Flandre » est bâti de 1973 à 1980 par l’architecte allemand Martin Schulz van Treek, élève de Jean Ginsberg. Il remplace la Cité des Flamands, jugée vétuste, dont seule l’ancienne porte a été conservée.

Sur une surface d’environ 6 hectares, 4 tours se dressent vers le ciel, à des hauteurs respectives de 82m, 96m, 104, et 123m : elles exaltent la verticalité et sont le fruit d’un travail sculptural sur la forme. Ces tours portent toutes des noms qui évoquent la musicalité de cette architecture : tour Fugue, tour Cantate, tour Sonate, tour Prélude. Cette dernière est encore aujourd’hui la plus haute tour résidentielle à Paris.

Les Orgues de Flandre

Les Orgues de Flandre

Plus radicaux encore sont les 2 bâtiments linéaires situés le long de l’avenue de Flandre. La spécificité de ces logements est d’être conçus en gradins sortants ou rentrants : les façades en encorbellement « protègent » ainsi le piéton et apportent un côté intimiste à l’ensemble. Au milieu des tours, un espace vert d’un hectare isole les enfants de la rue.

Au moment de sa construction, l’unité urbaine possède également équipements commerciaux, marché couvert, écoles, centre sportif, ateliers d’artisans et une maison de retraite.

Sources :
Lapierre (Eric), Guide d’architecture Paris 1900-2008, Paris, Pavillon de l’Arsenal, 2008.
Martin (Hervé), Guide de l’architecture moderne à Paris, Paris, Alternatives, 2010.
Philipp (Elizabeth), Guide du Promeneur 19e arrondissement, Paris Parigramme, 1994

Les Orgues de Flandre

Les Orgues de Flandre

VISITES GUIDÉES