Le théâtre Pigalle (démoli)

Le théâtre Pigalle (démoli)
Le théâtre Pigalle (Démoli)

Le théâtre Pigalle (Démoli)

Inauguré le 20 juin 1929, le théâtre Pigalle est qualifié à son ouverture de « plus beau théâtre du monde » par la revue Cinéma. Réalisé par Charles Siclis, Henri Just et Pierre Blum, il est de fait le théâtre le plus moderne de son époque en termes d’architecture, de décors et d’équipements techniques.

La construction du théâtre est financée par le docteur Henri de Rothschild, passionné de théâtre, qui charge son fils Philippe de coordonner les travaux. Charles Siclis s’est particulièrement attaché à la décoration extérieure et intérieure du théâtre.

Le théâtre Pigalle (Démoli)

Le théâtre Pigalle (Démoli)

Comportant 1100 places, la salle est revêtue de panneaux d’acajou massif destinés à faire résonance ; elle est coiffée par une coupole lumineuse. La scène est entièrement mobile : elle comprend quatre plateaux qui peuvent se déplacer horizontalement et verticalement. Cela permet d’équiper à l’avance les plateaux avec les décors les plus compliqués qui soient.

Les architectes ont même prévu une cabine cinématographique destinée aux projections. Elle est équipée du meilleur appareil de l’époque, le poste double Aubert. Le théâtre possède également un prestigieux orgue Cavaillé-Coll.

Le théâtre Pigalle : l'escalier

Le théâtre Pigalle : l’escalier

Au sous-sol, une galerie d’art a même été prévue. Du 27 février à mi-avril 1930, une remarquable exposition consacrée à l’art primitif d’Afrique et du Pacifique y est organisée par Tristan Tzara, Pierre Loeb et Charles Ratton.

La pièce inaugurale est Histoires de France de Sacha Guitry. De 1930 à 1931, le comédien Louis Jouvet dirige la salle. Dès avril 1932, le théâtre Pigalle projette des films de cinéma, en alternance avec des pièces de théâtre.

Le théâtre Pigalle : la salle

Le théâtre Pigalle : la salle

La programmation de pièces de théâtre et d’opérettes se poursuit jusqu’en 1948, année où le théâtre Pigalle ferme ses portes. Vendu en 1958, il est honteusement démoli… pour laisser place à un garage aérien. Seuls des clichés perpétuent aujourd’hui la mémoire de cette salle mythique, injustement sacrifiée par des promoteurs.

Pour l’architecte Charles Siclis, voir également le théâtre des Mathurins, le théâtre Saint-Georges, l’hôtel de Castiglione.

Source :
La Belle équipe

Adresse : 10 rue Pigalle

Métro : Trinité

Arrondissement :

Téléphone :