Le stade Jean Bouin

Le stade Jean Bouin

D’une grande beauté plastique, le nouveau stade Jean Bouin est enveloppé d’une fine résille en béton.

Stade Jean Bouin

Stade Jean Bouin

Le stade Jean Bouin est construit en 1925 par l’architecte Jacques Lambert, puis rénové en 1970. Il contient 12.000 places. Jusqu’aux années 1990, le stade accueille les plus grandes compétitions d’athlétisme. Aujourd’hui, il sert de résidence au Stade français, célèbre club de rugby.

Le projet de rénovation du stade est validé par le conseil municipal de la ville de Paris début 2007. A l’issu du concours d’architecture, le lauréat est l’architecte Rudy Riciotti.

Le programme prévoit de faire passer le stade à 20.000 places couvertes incluant des loges, et de créer un parking souterrain et une galerie commerciale.

Le stade Jean Bouin

Le stade Jean Bouin

A l’inverse de son voisin le parc des Princes, masse de béton monumentale, le nouveau stade présente des façades d’une grande légèreté. Entièrement asymétrique, il se singularise par des façades de hauteur variable, ondulant telle une « ola » de spectateurs. Une maille préfabriquée en béton enveloppe les façades et la toiture abritant le public.

Pour l’architecte Jacques Lambert, voir également le bureau de Poste Vignon.

Pour l’architecte Rudy Riciotti, voir également est également le nouveau Département de l’Islam au Louvre, Les Grands Moulins-Université Paris Diderot, l’immeuble Le Nid, l’immeuble 19M.

Rudy Riciotti a acquis une réputation internationale avec la construction du musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (MUCEM) à Marseille.

Source :
Martin (Hervé), Guide de l’architecture moderne à Paris, Paris, Alternatives, 2010.

VISITES GUIDÉES