Le Petit Parisien

Le Petit Parisien

Cet immeuble monumental fut le siège du journal le Petit Parisien.

Le Petit Parisien - Immeuble principal

Le Petit Parisien – Immeuble principal

Fondé par Louis Andrieux en 1876, le Petit Parisien est l’un des principaux journaux populaires de la Troisième République. De tendance radicale à l’origine, le journal devient politiquement plus modéré. Il tire à plus de 2 millions d’exemplaires après la Première Guerre mondiale. Accusé de collaboration à l’issue de la Seconde Guerre mondiale, le journal ferme. Ses locaux sont affectés au Parisien Libéré (devenu aujourd’hui le journal le Parisien) et à l’Humanité.

Après le déménagement du Parisien Libéré, les locaux sont occupés par un théâtre, puis par l’agence d’architecture de Ricardo Bofill et enfin par le couturier Paco Rabane. En 2007, ils servent de QG à l’UMP pour la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy.

L’immeuble du Petit Parisien se signale par les initiales PP en façade. Ses six grandes baies cintrées, d’inspiration classique, lui donnent une grande monumentalité et apportent une lumière abondante à l’intérieur, offrant un bel espace de travail.

Le Petit Parisien - 2e immeuble

Le Petit Parisien – 2e immeuble

Juste à côté de cet immeuble, au n° 16, un autre édifice conserve beaucoup de pittoresque. Il semble avoir été solidaire de l’immeuble du Petit Parisien. Les deux bâtiments ont d’ailleurs des ouvertures alignées au niveau du rez-de-chaussée. Abrité sous une charpente métallique, cet édifice présente une joyeuse façade animée par un jeu de briques rouges et ocres, des mosaïques sur fond d’or. Les chapiteaux des fines colonnettes de fonte séparant les baies représentent des têtes de lions.

Sources :
– Guide du promeneur 10e arrondissement, Ariane Duclert, Parigramme, 1996.
– Guide du patrimoine, Jean-Marie Pérouse de Montclos, Hachette 1994.
– Architecture industrielle Paris et alentours, Marie Françoise Laborde, Parigramme, 2003.