Le Palais de l’Alma

Le Palais de l’Alma

Bâti sous Napoléon III pour accueillir les écuries de la Maison de l’Empereur, le Palais de l’Alma appartient à la République française.

Le Palais de l’Alma

Le Palais de l’Alma

De 1861 à 1864, l’architecte Jacques-Martin Tétaz est chargé de construire des bâtiments destinés à la Maison de l’Empereur Napoléon III, à usage d’écuries et de logement du personnel. Les bâtiments s’organisent autour d’une large cour-jardin centrale.

En 1881, le Palais de l’Alma devient une dépendance de la Présidence de la République pour ses écuries. Dès 1888, le bureau de météorologie occupe une partie des lieux.

Le Palais de l’Alma (vue aérienne) : l'entrée se situe au nord, sur le quai Branly. Les bâtiments s'organisent autour d'une grande cour

Le Palais de l’Alma (vue aérienne) : l’entrée se situe au nord, sur le quai Branly. Les bâtiments s’organisent autour d’une grande cour

Au XXe siècle, une partie de l’aile Est est occupé par Météo-France, une partie de l’aile Ouest par le Conseil supérieur de la Magistrature (de 1952 à 2011). Aujourd’hui la majeure partie des locaux est affectée à des services de la Présidence de la République.

Le palais comporte également 70 appartements de fonctions destinés aux proches collaborateurs du Président de la République. Anne Pingeot et sa fille Mazarine y furent logées sous la présidence de François Mitterrand.

En juillet 2018, la presse révèle qu’ Alexandre Benalla, ancien adjoint du chef de cabinet d’Emmanuel Macron, directement impliqué dans des violences sur deux manifestants le 1er mai 2018, y disposerait d’un logement de fonction.

Source :
Guide du patrimoine Paris, sous la direction de Jean-Marie Pérouse de Montclos, Paris, Hachette, 1994.