Le New Morning

Le New Morning

Le New Morning : la salle

Le New Morning : la salle

Le plus célèbre club de jazz parisien

Réfugiée à Paris avec son mari juif après la guerre des Six-Jours, Eglal Fahri, cairote passionnée de jazz, accepte le défi lancé par ses deux beaux-fils, Daniel et Alain Fahri : lancer à Paris un club de jazz sur le modèle de celui qu’ils dirigent à Genève.

En 1981, le projet voit le jour : le New Morning ouvre ses portes rue des Petites Ecuries. Pour la première, Art Blakey, géant du bop, et ses Jazz Messengers enflamment la salle pourtant quelconque, qu’on dit sans décor ni confort. Néanmoins la proximité entre les musiciens et le public qui l’entoure concourt au succès du lieu.

Dès lors, le New Morning verra défiler les plus grands artistes de jazz : Chet Baker, Stan Getz, Art Blakey, Mc Coy Tyner, Dexter Gordon, Dizzie Gillespie et les autres. Ouvert également aux musiciens de blues ou à des artistes inimitables comme Césaria Evora, le club a su conserver au fil du temps sa réputation de meilleure scène de jazz à Paris.

L’imprimerie du journal Le Petit Parisien

Créé sous la Troisième République, le Petit Parisien est l’un des journaux les plus populaires jusqu’à sa disparition à l’issue du la Seconde Guerre mondiale. Son siège est situé rue d’Enghien. Le New Morning occupe en partie l’ancienne imprimerie du journal située rue des Petites Ecuries. Au 1er étage de la façade, on reconnaît l’ossature en brique et les fenêtres en bandeaux horizontaux du bâtiment d’origine. Celui-ci a été surélevé et rhabillé de carrelage blanc.

Voir la programmation sur www.newmorning.com

Adresse : 7-9 rue des Petites Ecuries

Métro : Château d’Eau

Arrondissement : 10e

Téléphone :