Le château
de la Roche-Guyon

Le château de la Roche-Guyon

Le château de la Roche-Guyon

Un château millénaire

Le premier château de la Roche-Guyon est décrit au XIe siècle comme un ensemble de maisons creusées dans la falaise. Il en subsiste trois étages troglodytiques fortement modifiés. Bâti sur un éperon qui domine la vallée de la Seine, le donjon entouré de deux enceintes date du XIIe siècle ; il servait de ligne défensive tournée vers le Vexin normand, longtemps ennemi du royaume de France. En-dessous, le vaste château situé face à la Seine est relié au donjon par un souterrain creusé dans la roche. L’édifice remonte pour ses parties les plus anciennes au XIIIe siècle (gros œuvre du logis, tour carrée et façade Est) et ne cesse ensuite d’être embelli : le logis principal est édifié au XVIe siècle sur une terrasse s’appuyant sur de hauts soubassements à arcade. Au XVIIIe siècle, le duc Alexandre de La Rochefoucauld puis sa fille, la duchesse d’Enville, donnent à cette grandiose demeure son aspect actuel par des agrandissements successifs : aile des écuries de style classique, pavillon Fernand, pavillon d’Enville, entrée monumentale. La visite permet de s’imprégner de la vie aristocratique dans ce château majestueux : salons d’apparat, grande galerie, chapelle troglodytique, écuries, vieux donjon…

Le château de la Roche-Guyon

La famille de La Rochefoucauld

Propriété de la famille de Silly au XVe siècle, le château entre par mariage dans la famille de La Rochefoucauld (l’une des plus anciennes familles de la noblesse française) au XVIIe siècle avec François VII (fils du célèbre écrivain), grand maître de la garde-robe du roi et proche de Louis XIV. Il est encore aujourd’hui la propriété de cette famille. N’oublions pas de citer un occupant redoutable pendant la Seconde Guerre mondiale : le maréchal Rommel qui transforma la demeure en quartier-général pour son état-major en février 1944, entraînant le 25 août des bombardements alliés qui allaient endommager le village et le château.

Le château de la Roche-Guyon et son potager-fruitier

Un potager-fruitier labellisé « jardin remarquable »

Situé entre le château et la seine, le grand potager-fruitier (3,8 hectares) fut réaménagé au début du XVIIIe siècle. Tombé dans l’oubli, il a été habilement reconstitué dans son tracé de 1741. Il comprend quatre grands carrés se divisant en huit triangles. Autour sont cultivés 675 arbres fruitiers (poiriers, pommiers, pêchers, etc). Labellisé « jardin remarquable », c’est le plus grand potager d’île-de-France après celui du roi à Versailles. Après la visite de ce joyau architectural et de son jardin potager, empruntez les ruelles du village et le « sentier du patrimoine » pour découvrir d’autres joyaux cachés de la Roche-Guyon, comme sa fontaine sculptée ou les étonnantes boves, cavités creusées dans la roche.

Le château de la Roche-Guyon

Horaires d’ouverture du château : ouvert du 1er week-end de février au dernier week-end de novembre. En haute saison : du lundi au vendredi de 10h à 18h, les week-ends et jours fériés de 10h à 19h. En basse saison, TLJ de 10h à 17h.

Tarifs : plein tarif 7,80 €, tarif réduit 4,80 € (étudiants, demandeurs d’emploi) et 4,30 € (6-12 ans)

Accès en transport en commun : prendre le train à la gare Saint-Lazare et descendre à Mantes-la-Jolie, puis liaison par le bus 95-11.

Sources :
Guide du patrimoine Ile-de-France, sous la direction de Jean-Marie pérouse de Monclos, Paris, Hachette, 1992.
Château de la Roche-Guyon

Adresse : 1 rue de l’Audience 95780 la Roche-Guyon

Métro :

Arrondissement :

Téléphone :