La Porte Saint-Denis

La Porte Saint-Denis

En l’honneur de ses victoires sur le Rhin et en Franche-Comté, le roi Louis XIV décide de faire ériger un arc de triomphe à la porte Saint-Denis. Cette nouvelle porte est construite en 1672 un peu plus au nord de l’ancienne poterne médiévale. L’auteur de cette porte est l’architecte François Blondel (1618-1686). Cette porte est le premier arc de triomphe construit à Paris pour durer.

La porte Saint-Denis

Inscrite dans un carré parfait de 23m de côté, la porte Saint-Denis est sculptée par François Girardon auquel succède Michel Anguier. L’arche unique est surmontée de bas-reliefs antiques : côté faubourg, le Siège de Maastricht, côté ville, le passage du Rhin. Sur chacun des piédroits, une pyramide en saillie est couronnée d’un globe sculpté de trois fleurs de lys (motifs du blason royal) et de trophées d’armes. Côté ville, deux statues monumentales (une femme et le Dieu-fleuve) décorent le bas des pyramides.

La Porte Saint-Denis est la seule œuvre parisienne conservée de François Blondel (à ne pas confondre avec le théoricien Jacques-François Blondel). Directeur de l’Académie royale d’Architecture à partir de 1671, Blondel fut à la fois homme de sciences, ingénieur, architecte et diplomate. Son « Cours d’architecture » l’a rendu célèbre. A proximité de la porte Saint-Denis est érigé en 1674 un second arc de triomphe la Porte Saint-Martin.

Sources :
Duclert (Ariane), Guide du promeneur 10e arrondissement, Paris, Parigramme, 1996.
Guide du patrimoine Paris, sous la direction de Jean-Marie Pérouse de Montclos, Paris, Hachette 1994.

Adresse : Boulevard Saint-Denis

Métro : Strasbourg-Saint-Denis

Arrondissement : 10e

Téléphone :