La Place Dauphine

La Place Dauphine

Entrée de la place Dauphine

En 1607, Achille de Harlay, président à mortier du Parlement de Paris, est autorisé par le roi Henri IV à lotir la pointe ouest de l’île de la Cité et à y créer une place triangulaire. Ce projet de place fait partie d’un plan d’urbanisme englobant le Pont Neuf, la pointe de l’île de la Cité et la rue Dauphine. Les plans ont peut-être été dessinés par l’architecte Louis Métezeau. Achevée en 1610, la place porte le nom du Dauphin, le futur Louis XIII. Elle est composée de 32 maisons identiques à deux étages sur un rez-de-chaussée à arcades. L’harmonie et l’originalité des façades provient du savoureux mélange de la brique et de la pierre, style que l’on retrouve place des Vosges. La place Dauphine est construite sur ses trois côtés et s’ouvre par deux passages, l’un à l’Est, et l’autre à l’Ouest, dans l’axe de la statue équestre du roi Henri IV.

La place Dauphine

A la différence de la place des Vosges constituée d’hôtels particuliers aristocratiques, la place Dauphine est composée d’ immeubles de rapport loués à des artisans, bourgeois ou nobles. Dès le XVIIIe siècle, les maisons sont modifiées, surélevées, reconstruites et la place perd son unité de matériaux et de gabarits. Seuls les deux pavillons d’angle situés à l’extrémité Ouest de la place conservent leur caractère si singulier. En 1874, à l’initiative de Viollet-le-Duc, la partie Est de la place est honteusement abattue pour dégager la perspective sur le palais de Justice. Cette pittoresque place perd définitivement son équilibre.

L’histoire de la place Dauphine est commentée au cours de la visite guidée de l’île de la Cité.

Source :
Guide du Patrimoine Paris, sous la direction de Jean-Marie Pérouse de Montclos, Paris, Hachette, 1994.

Adresse : Place Dauphine

Métro : Pont-Neuf

Arrondissement : 1er

Téléphone :