La maison Zola
et le musée Dreyfus

La maison Zola et le musée Dreyfus

La maison Zola ©Nicolas Schimp/Maison Zola

La maison d’Emile Zola

En 1878, l’écrivain et journaliste Emile Zola (1840-1902) fait l’acquisition d’une jolie maison à Médan. Le chef de file du mouvement naturaliste a financé cet achat grâce aux droits d’auteur de son septième roman « L’Assommoir » de la série Les Rougon-Macquart. L’écrivain y passe 24 années de sa vie, recevant ses amis et le monde des arts : Cézanne, Manet, les Goncourt, les Daudet, Huysmans, etc. Et y rédige certaines de ses plus belles œuvres : Nana , Germinal, la Bête humaine.

Modeste à l’origine, la maison est agrandie en 1879 par l’adjonction d’une tour carrée, puis en 1886 par la construction de la tour hexagonale. L’écrivain porte lui-même la plus grande attention à la décoration intérieure : mosaïque de la salle de billard, vitraux symbolistes réalisés par Baboneau, chapiteaux historiés, etc. Parallèlement, la propriété s’agrandit par achats de terrain. Il aménage un parc et fait construire le chalet « Paradou », un pavillon pour recevoir son éditeur, une ferme pour ses animaux, une serre pour ses fleurs… Medan devient son monde enchanté où Zola reste pourtant fidèle à sa devise « pas un jour sans une ligne ».

La visite guidée vous permet de vous imprégner de l’intimité de l’écrivain à travers un cadre de vie de la fin du XIXe siècle resté intact : salle à manger, salon-billard, cabinet de travail, etc. on y retrouve le goût français de cette époque pour les cultures du monde, du japon à la Chine, le mobilier néo-médiéval ou le cuir de Cordoue… En 1902, la veuve de Zola fait don de la propriété de Medan à l’Assistance publique de Paris qui y installe une pouponnière pour enfants convalescents en activité jusqu’en 1967. L’association du musée Emile Zola ouvre la maison au public en 1985. Fermée pour travaux depuis octobre 2011, elle a enfin rouvert ses portes le 28 octobre 2021. La maison Zola a été labellisée « maison des Illustres » depuis octobre 2016.

La maison Zola ©Nicolas Schimp/Maison Zola

Le musée Dreyfus

Le musée Dreyfus s’est installé dans une dépendance de la maison Zola. C’est le premier musée en France consacré à « l’affaire Dreyfus » : le capitaine Alfred Dreyfus, alsacien de confession juive, fut à tort condamné pour espionnage au profit de l’Allemagne en 1894 et finalement innocenté en 1906. Cette affaire divisa profondément les français entre dreyfusards et antidreyfusards. Le musée rassemble des documents peu connus, tracts, affiches, brochures mais aussi photographies, chansons et projections lumineuses permettant de revivre cette affaire. Le parcours interroge plusieurs questions essentielles : les droits de l’homme, le rôle de la justice et des médias, la lutte contre l’antisémitisme. Et fait évidemment échos à la célèbre tribune de Zola « J’accuse » publiée en 1898.

Jours d’ouverture : du mercredi au dimanche de 10h à 17h30.

Réservation de la visite : vous devez impérativement réserver en ligne votre visite. Tarif adulte 9,50 €, tarif moins de 18 ans 7 €, tarif réduit 6 €. Les jardins de la maison sont en libre accès.

Accès en transports en commun : Transilien ligne J au départ de la gare Saint-Lazare. Descendre à l’arrêt Villennes-sur-Seine puis 20 minutes de marche.

Source :
Maison Zola

Adresse : 26 rue Pasteur 78670 Médan

Métro :

Arrondissement :

Téléphone : 01 39 75 35 65