La maison de Balzac

La maison de Balzac

Cette maison a abrité l’écrivain Honoré de Balzac de 1840 à 1847.

La maison de Balzac

La maison de Balzac

Une dépendance de la Folie Bertin

Cette maison est en fait une dépendance de la folie Bertin (détruite) datant du XVIIIe siècle. Cette maison de plaisance avait appartenu à Jean de Julienne (voir l’hôtel Mascarini), puis au trésorier général Auguste-Louis Bertin.

La maison de Balzac : le portail d'entrée rue Berton

La maison de Balzac : le portail d’entrée rue Berton

Le refuge de l’écrivain Honoré de Balzac

L’écrivain Honoré de Balzac s’y réfugie le 1er octobre 1840 sous le pseudonyme de M. de Breugnol afin d’échapper à ses créanciers : s’il est un immense écrivain, il est aussi un piètre homme d’affaires perpétuellement endetté. Disposant de deux entrées rue Berton et rue Raynouard, la maison permet à Balzac de s’échapper en toute discrétion en cas de besoin.

La maison de Balzac, entrée rue Berton

La maison de Balzac, entrée rue Berton

Une vaste maison à flanc de coteau

La maison s’étend sur trois niveaux, accrochée au flanc du coteau de Passy. Balzac y occupe un appartement au second étage, niveau situé de plein pied avec le jardin situé à l’arrière, donnant sur la rue Raynouard. L’auteur de la Comédie humaine y écrit quelques-uns de ses plus beaux romans : Une ténébreuse affaire, La Rabouilleuse, Splendeurs et misères des courtisanes, La Cousine Bette, Le Cousin Pons, etc. Il quitte cet « abri provisoire » en 1847.

La maison de Balzac : la façade donnant sur la rue Berton

La maison de Balzac : la façade donnant sur la rue Berton

Un musée consacré au maître du roman français

En 1949, la Ville de Paris fait l’acquisition de cette maison et l’aménage en musée. Sur 3 étages, on visite les appartements de l’écrivain (dont son cabinet de travail) et d’autres salles présentant des tableaux, des objets personnels de Balzac, des manuscrits, des éditions originales, des estampes. Le musée dispose également d’une bibliothèque dotée des fonds constitués des œuvres d’Honoré de Balzac et de Théophile Gautier, grand ami et admirateur de Balzac.

Horaires d’ouverture : ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h00. Entrée gratuite pour les collections permanentes.

Source :
Crosnier Leconte (Marie-Laure) Guide du Promeneur 16e Arrondissement, Paris, Parigramme, 1995.

VISITES GUIDÉES