La fontaine du Fellah

La fontaine du Fellah

La fontaine du Fellah

La fontaine du Fellah

La fontaine du Fellah fait partie des 15 fontaines édifiées à Paris entre 1806 et 1807 sur ordre de Napoléon suite à l’ouverture du canal de l’Ourcq. Elle est édifiée en 1806 sur les plans de l’ingénieur François-Jean Bralle et sculptée par Pierre-Nicolas Beauvalet. Le fellah désigne traditionnellement un paysan arabe du Maghreb.

Dans une niche, un paysan égyptien, représenté grandeur nature, porte à chaque main une amphore d’où s’échappe l’eau. Recueillie dans une vasque semi-circulaire, l’eau s’écoulait ensuite sur le sol dans un puisard à partir d’un mascaron de bronze en tête de lion. Sur le fronton de l‘édifice, un aigle aux ailes déployées symbolise l’Empire. A cause d’infiltrations, la fontaine n’est plus en eaux aujourd’hui. L’actuelle statue est d’ailleurs une copie de la statue d’origine.

Cette fontaine illustre l’égyptomanie qui s’empare de Paris après la campagne d’Egypte menée par Bonaparte entre 1798 et 1801. Parmi les plus belles architectures de style néo-égyptien à Paris, le passage du Caire, bâti dès 1799, reste sans doute la réalisation la plus spectaculaire. Sous l’Empire, les ébénistes ont également réalisé de nombreux fauteuils dans le style dit « retour d’Egypte », souvent sculptés de têtes égyptiennes ou de bustes ailés.

Sources :
Guide du patrimoine Paris, sous la direction de Jean-Marie Pérouse de Montclos, Paris, Hachette, 1994.
Colin-Bertin (Françoise), Guide du promeneur 7e arrondissement, Paris, Parigramme, 1995.

Adresse : 42 rue de Sèvres

Métro : Vaneau

Arrondissement : 7e

Téléphone :