La cité Leprince
et les immeubles Leprince

La cité Leprince et les immeubles Leprince
La cité Leprince

La cité Leprince

Cet ensemble unique formé par deux immeubles sur rue et une cité constituée de plusieurs hôtels particuliers est attribué au sculpteur marbier Robert-François Leprince. Il date des années 1773-1776.

Immeuble Leprince au n°32 rue du Faubourg Poissonnière

Immeuble Leprince au n°32 rue du Faubourg Poissonnière

Issus d’une célèbre dynastie de marbiers, Robert-François Leprince rachète en 1772 à l’architecte et promoteur Claude-Martin Goupy son droit à lotir le terrain grâce au bail emphytéotique signé avec le couvent des Filles-Dieu, propriétaire.

La cité Leprince : l'hôtel particulier situé au n°32A

La cité Leprince : l’hôtel particulier situé au n°32A

On ne sait pas si Leprince loge alors dans un des deux immeubles sur rue ou dans l’un des hôtels de la cité. Il installe très certainement ses ateliers de marbrerie dans la cité. Sur la façade sur rue de l’immeuble du n°32, les quatre panneaux stuqués représentant des divinités antiques sont généralement attribués à Leprince. Ce type de panneau décoratif se retrouve d’ailleurs sur les façades de plusieurs immeubles parisiens construits dans les années 1770, comme l’immeuble d’Aligre ou l’hôtel de Frédy. Leprince est propriétaire des deux immeubles contigüs, le n°32 et le n°34 rue du faubourg Poissonnière.

La cité Leprince : la cour industrielle

La cité Leprince : la cour industrielle

En entrant dans la cité, on observe d’abord sur la gauche un premier hôtel particulier en U en plan : situé au n°32A, cet immeuble a été modifié puis surélevé au XIXe siècle. En avançant plus loin, on passe sous un porche donnant accès sur la gauche à un deuxième hôtel particulier fermé par une belle porte cochère en bois : c’est le n°32, bâtiment 1.

Immeuble Leprince au n°34 rue du Faubourg Saint-Antoine

Immeuble Leprince au n°34 rue du Faubourg Saint-Antoine

A l’origine, la parcelle se prolongeait jusqu’à la rue d’Hauteville et était occupée par des dépendances à usage d’habitations et peut-être également par des ateliers. Mais à la fin du XVIIIe siècle, un bâtiment transversal est construit; il constitue une deuxième cour mais fermant l’accès aux dépendances situées à l’Est vers la rue d’Hauteville.

La cité Leprince

La cité Leprince

Source :
Etienne (Pascal), Le Faubourg Poissonnière, Délégation à l’action artistique de la Ville de Paris, 1986.

Adresse : 32 rue du faubourg Poissonnière

Métro : Bonne Nouvelle

Arrondissement : 10e

Téléphone :