La cité Curial-Cambrai

La cité Curial-Cambrai
La cité Curial-Cambrai

La cité Curial-Cambrai

En 1966, l’architecte André Coquet, en collaboration avec les architectes D. Auger, Jean-Pierre Cazals, P. Hayoit de Bois-Lucy et Bernard-Jean Massip, livre la plus grande cité de Paris intra-muros. Cet ensemble de 16 tours en R+18 et un bâtiment en R+8, abritant 1791 logements, voit le jour près de la porte d’Aubervilliers. De plan presque carré, les tours ont une dimension sculpturale caractéristique des recherches architecturales des années 1950 et 1960. Les façades présentent un dessin de clef grec (un motif ornemental antique) revisité : ce motif géométrique donne un effet plastique à la fois sculptural et graphique aux bâtiments, et leur confère une identité forte.

La cité Curial-Cambrai

La cité Curial-Cambrai

A l’intérieur des tours, les fluides sont concentrés au centre, autorisant une grande liberté dans la conception des volumes des appartements, du studio jusqu’au 6 pièces. Un grand soin est apporté aux parties communes : marbre au sol, murs revêtus de grès et de pâte de verre. A l’entrée de chaque tour, un parvis est habillé d’un motif en terre cuite et émaux conçu par le célèbre groupe d’étude l’œuf.

Malheureusement, une telle concentration de logements va engendrer d’importants problèmes sociaux, semblables à ceux rencontrés dans les grands ensembles de banlieue. Habitée par les classes moyennes à l’origine, la cité Curial-Cambrai se paupérise et fait la une de l’actualité dans les années 2000 : elle devient le cadre d’affrontements violents de gangs de dealers et se fait connaître par de sinistres faits divers. Face à ce défi, Paris Habitat (le bailleur) et la Ville de Paris ont investi pas moins de 142 millions d’euros pour réhabiliter et pacifier la cité. Les équipements et les espaces publics ont été améliorés. Les 16 tours ont été scindées en plusieurs parcelles clôturées. L’ensemble est resté un vaste îlot piétonnier.

La cité Curial-Cambrai

La cité Curial-Cambrai

 

Source :
Lapierre (Eric), Guide d’architecture Paris 1900-2008, Paris, Pavillon de l’Arsenal, 2008

Adresse : 234 rue de Crimée et 66 rue Curial

Métro : Crimée

Arrondissement : 19e

Téléphone :