L’Institut d’Art et d’Archéologie Le centre Michelet

L’Institut d’Art et d’Archéologie Le centre Michelet

De style historiciste, cet étrange bâtiment en brique rouge a abrité la bibliothèque d’Art d’un grand collectionneur de livres d’art, le couturier Jacques Doucet.

L’Institut d’Art  et d’Archéologie

L’Institut d’Art et d’Archéologie

La bibliothèque d’Art d’un collectionneur

En 1917, le couturier Jacques Doucet (1853-1929), collectionneur et mécène, fait don à l’Université de Paris de sa formidable collection de livres d’art de tous les temps et de tous les pays. L’Université de Paris lance un concours remporté par l’architecte normand Paul Bigot : une bibliothèque d’Art abritant la collection Doucet sera au cœur d’un nouveau bâtiment intégrant des salles de cours.

L'Institut d'Art et d'Archéologie

L’Institut d’Art et d’Archéologie

Un bâtiment à contre courant de son époque

Achevé en 1927, l’édifice est à contre courant des styles en vogue à cette époque, Modernité ou Art déco; il se revendique du style historiciste. Il s’organise autour d’une cour centrale. Le matériau utilisé étonne : la brique rouge de Vaugirard ou de Bourgogne utilisée dans sa plasticité est peu habituelle dans le paysage parisien. Cette influence siennoise et vénitienne vise pour l’architecte à offrir une chaude tonalité de fond aux rayons du soleil parisien.

L’Afrique semble aussi avoir été une source d’inspiration : au niveau de la corniche, les petits édicules pointés vers le ciel rappellent l’architecture mauresque ou sub-saharienne.

L'Institut d'Art et d'Archéologie

L’Institut d’Art et d’Archéologie

La structure du bâtiment tire néanmoins partie des possibilités offertes par le béton : piliers et de planchers sont conçus en ciment armé habillé de briques.
Le détail le plus singulier du bâtiment est la frise archéologique traitée en bas-relief sur l’ensemble des façades. Cette frise est constituée de moulages en terre cuite de sculptures grecques, romaines, médiévales et Renaissance. Elle a été réalisée par la Manufacture de Sèvres.

L'Institut d'Art et d'Archéologie : la frise

L’Institut d’Art et d’Archéologie : la frise

La Bibliothèque Jacques Doucet a rejoint l’Institut National d’Histoire de l’Art (INHA) situé dans la galerie Colbert. Communément appelé le centre Michelet, l’Institut d’Art et d’Archéologie abrite aujourd’hui les UFR d’Histoire de l’Art et d’ Archéologie des universités Paris 1 Panthéon-Sorbonne et Paris IV-Sorbonne.

Sources :
Lapierre (Eric), Guide d’Architecture Paris 1900-2008, Paris, Pavillon de l’Arsenal, 2008.
Guide du patrimoine Paris, sous la direction Jean-Marie Pérouse de Montclos, Paris, Hachette, 1994.