L’hôtel Le Rebours

L’hôtel Le Rebours

Bâti au XVIIe siècle, l’hôtel Le Rebours s’organise autour d’une vaste cour. Sa façade sur rue a été remaniée sous Louis XV par l’architecte Victor-Thierry Dailly.

L'hôtel Le Rebours - La façade sur la rue et le portail orné d'un mascaron représentant un satyre

L’hôtel Le Rebours – La façade sur la rue et le portail orné d’un mascaron représentant un satyre

Ce vaste hôtel particulier est construit en 1624 par le maître-maçon Claude Monnard pour le compte de Jean Aubery, appartenant à une famille de magistrats.

L’hôtel est situé en fond de cour, mais contrairement à la tradition, il ne dispose pas d’un jardin à l’arrière : il est adossé à l’aile Sud de l’hôtel de Berlize, situé rue du Temple.

En 1672, la demeure est acquise par Thierry Le Rebours, maître des Requêtes au Parlement, qui devient la même année Président au Grand Conseil. Il va laisser son nom à l’hôtel.

L'hôtel Le Rebours - La façade sur cour datant de l'époque Louis XIII

L’hôtel Le Rebours – La façade sur cour datant de l’époque Louis XIII

En 1727, la propriété est vendue à Jacques-René Devin, un ancien garde du corps de la confrérie des drapiers. En 1738, la façade sur rue est remaniée par l’architecte Victor-Thierry Dailly. L’imposant portail de style Rocaille est exécuté à cette époque : surmonté d’une corniche en chapeau de gendarme, il est orné d’un mascaron représentant un satyre.

La façade sur rue se développe sur 11 travées. L’avant-corps de 3 travées est percé au 1er étage de fenêtres cintrées décorées de cartouches, au 2nd étage de fenêtres rectangulaire ; il est surmonté d’un fronton triangulaire au niveau du comble.

Dans le passage qui mène à la cour, on peut encore admirer le vestibule et l’escalier d’honneur à rampe en fer forgé aménagés par Dailly. Dans la cour, le logis d’époque Louis XIII a conservé son caractère classique, comme en témoignent ses façades exécutées dans une grande sobriété.

La cour de l’hôtel est librement accessible au public.

L'hôtel Le Rebours - L'entrée du porche, côté cour, est ornée d'un mascaron de femme

L’hôtel Le Rebours – L’entrée du porche, côté cour, est ornée d’un mascaron de femme

Pour l’architecte Victor-Thierry Dailly, voir également le petit et le grand hôtel de Verrue, l’hôtel de Rothemburg, l’hôtel de Beaune, les hôtels Le Lièvre de La Grange.

Source :
Chadych (Danielle), Le Marais, évolution d’un paysage urbain, Paris, Parigramme, 2010.

VISITES GUIDÉES