L’hôtel de Pourtalès

L’hôtel de Pourtalès

L’hôtel de Pourtalès illustre le raffinement d’une demeure de collectionneur dans la première moitié du XIXe siècle.

L’hôtel de Pourtalès

L’hôtel de Pourtalès

Un banquier collectionneur

Le comte James-Alexandre de Pourtalès (1776-1855) est issu d’une grande famille de banquiers protestants établis à Naples. Il s’installe à Paris en 1815. En 1838-1839, Félix Duban, architecte à l’école des Beaux-Arts, construit à sa demande une somptueuse demeure pour abriter ses collections.

De ses voyages en Grèce et en Italie, le comte de Pourtalès rapporte une collection d’antique. Il réunit également l’une des plus belles collections de tableaux de son époque : Le Nain, Philippe de Champaigne, David, Ingres, Géricault Antonello de Messina, Bronzino, Bellini, Reni, Titien, Véronèse, Murillo, Zurbaran, Holbein… Conformément à sa volonté, sa collection sera dispersée en 1865 lors d’une vente aux enchères.

L’hôtel de Pourtalès - La cour intérieure

L’hôtel de Pourtalès – La cour intérieure

Une architecture évoquant le Quattrocento

L’hôtel présente des façades inspirées des palais toscans. Sur la rue, le rez-de-chaussée est marqué par un appareillage à bossages. Des pilastres corinthiens encadrent les baies. Une frise de rinceaux courre sous la corniche.

La cour intérieure est rythmée par de grandes arcades et des colonnes corinthiennee engagées. Des bustes à l’antique sont placés sur les tailloirs qui couronnent les chapiteaux. A l’étage, les pilastres alternent avec les colonnes. Les lucarnes portant le chiffre P du propriétaire complètent le décor.

A l’intérieur, l’escalier monumental conduit aux appartements et à la galerie (détruite) abritant la collection du banquier. Le décor de l’hôtel est modifié ultérieurement par l’architecte Hippolyte Destailleur.

Aujourd’hui, l’hôtel de Pourtalès abrite un hôtel. Sa cour, dans laquelle est installé « L’Appart » de SFR est librement accessible.

Pour l’architecte Félix Duban, voir également le Palais des Etudes.

Sources :
– Guide du promeneur 8e arrondissement, Philippe Sorel, Parigramme, 1995.
– Guide du patrimoine Paris, Jean-Marie Pérouse de Montclos, Hachette, 1994.

VISITES GUIDÉES